CINA LAWSON, 05 ANS DÉJÀ…

28 mai 2010 – 28 mai 2015
Cina Lawson, ministre des Postes et de l’économie numérique a bouclé le 28 mai 2015, cinq ans au gouvernement. L’une des 25 femmes les plus influentes du business en Afrique a réussi à redorer le blason des télécommunications au Togo, et imprime actuellement un nouveau souffle à la Société des Postes, à l’ère des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC).

Elle est discrète, mais très efficace. Cina Lawson, nommée le 28 mai 2010 à la tête du Ministère des postes et télécommunications, a un bilan. Dès sa nomination à ce poste, elle s’est battue pour une baisse des coûts dans le domaine des télécommunications.

En 2012, elle a réussi à enclencher le processus de modernisation du cadre juridique applicable au secteur des TIC. C’est ainsi que la loi sur les communications électroniques a été adoptée le 11 décembre 2012 à l’Assemblée nationale. Une loi adaptée aux besoins des citoyens, et destinée à améliorer l’accès aux communications électroniques. Modifiée en 2013, cette loi a pris en compte des préoccupations majeures, sur la base des cadres réglementaires de la CEDEAO et de l’UEMOA.
Egalement à son actif, le Forum des Jeunes Entrepreneurs. Un évènement annuel dont elle est la marraine, et qui promeut l’innovation et la recherche de l’excellence.

Préoccupée par la modernisation de togolaise, la ministre Cina Lawson vient de lancer le projet « e-gouvernement ». Un projet ambitieux qui rentre dans le cadre de l’amélioration de la connectivité, et qui vise à relier des services des administrations publique et privée, pour de meilleures prestations. Le projet WARCIP (West Africa Regional Communications Infrastructure Program) s’inscrit dans la même logique.

Parmi les nombreux chantiers qui occupent son ministère, l’une de ses priorités est l’amélioration de l’accès aux TIC pour l’ensemble des citoyens togolais : leur proposer la meilleure offre possible, tant en matière de prix que de qualité de service. Pour ce faire, la diplômée de Harvard University est convaincue qu’une amélioration réelle de la concurrence sur le marché permettra une baisse générale des prix. Plus qu’une priorité, Cina Lawson a inscrit cette préoccupation au cœur de la politique de son Département.

Malgré ces efforts, beaucoup reste à faire. Le taux de pénétration d’Internet au Togo est l’une des plus faibles de la sous-région, 5,4% en 2013. Les coûts de communication dans le pays sont également les plus chers de l’espace communautaire régionale. Le troisième opérateur de téléphonie mobile pour lequel le gouvernement a lancé un avis d’appel d’offres se fait attendre avec impatience, « pour faire chuter les prix et relever le niveau de la concurrence », pour emprunter les propos de la ministre Cina Lawson.
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire