LES JOURNALISTES À LA MAÎTRISE DE LA REDD+

Le Togo  a le taux de pertes relatives  de surfaces forestières le plus élevé du monde (5,1% entre 2000 et 2010) et peut être classé comme pays à forte déforestation avec un faible couvert forestier. Un phénomène qui inquiète les plus hautes autorités du pays. Les réflexions afin d’endiguer ou de réduire ledit phénomène, ont abouti au déclenchement du processus de réduction des émissions de gaz à effet de serre dues à la déforestation et à la dégradation des forets (REDD+) en 2008 à Kpalimé. Un processus qui a fait son chemin jusqu’au lancement de la REDD+ le 08 octobre 2015 à Lomé.
Toutefois, le processus REDD+ étant participatif et inclusif, il est important que les parties prenantes à ce processus et l’ensemble des couches de la population soient suffisamment informées et sensibilisées sur sa mise en œuvre. C’est  dans  cette dynamique que  se situent les différents ateliers organisés par la Coordination nationale de REDD+  à l’intention des professionnels des médias (150), sur toute l’étendue du territoire national, avec le dernier qui s’est tenu à Lomé du 27 au 29 juin 2016.
Ouvrant les travaux de l’atelier de Lomé, le ministre de l’environnement et des ressources forestières, M. André Johnson, a insisté la part des professionnels des médias : «  vous aurez d’abord à renforcer vos capacités sur la problématique des changements climatiques, leurs manifestations, leurs causes, leurs conséquences et les approches de solutions. Vous aurez ensuite à renforcer votre compréhension du  mécanisme REDD+  en tant que stratégie de lutte contre les changements climatiques, ses avantages ainsi que les défis liés à sa mise en œuvre . Vous aurez enfin à faire le point sur l’état d’avancement du processus REDD+ au Togo et à définir vos rôles et responsabilités dans la conduite de ce processus ».
Pour M. Hèmou ASSI, coordonnateur national de la REDD+ l’objectif général de ladite rencontre est «  de sensibiliser les journalistes sur le processus REDD+ et de renforcer leurs capacités en matière de communication sur la REDD+ pour qu’ils contribuent davantage à la lutte contre la déforestation et la dégradation des forets et partant à la lutte contre les changements climatiques ».
Il a en outre fait cas , des objectifs spécifiques qui sont entre autres , le renforcement de la compréhension des journalistes sur le mécanisme REDD+ en tant que l’une des stratégies de lutte contre les changements climatiques : architecture, outils de mise en œuvre, avantages, défis et opportunités, la mobilisation et l’implication active des médias dans le processus REDD+ au Togo  et l’obtention d’un engagement des médias à participer activement au processus d’élaboration de la stratégie nationale de REDD+.
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire