Début des cours, le ministre Tchakpélé salut le climat de paix du démarrage

"La rentrée, c'est la fin des belles vacances..." Depuis ce lundi matin, enseignants et élèves ont repris le chemin des classes pour le compte de l'année scolaire 2016-2017. Pour s'assurer du démarrage effectif des cours, le ministre des enseignements primaire et secondaire Komi Tchakpélé et son collègue en charge de la formation technique, Georges Aidam, ont effectué une tournée dans quelques l'établissement de Lomé ce lundi.


Institut technique pavillon Mgr Strebler et le lycée de Tokoin sont les deux établissements scolaires qui ont reçu la visite des deux ministres en charge de l'enseignement en ce premier jour de la rentrée.


Dans les établissements le constat est le même, enseignants et apprenants ont répondu au rendez-vous.


Prise de contact entre enseignants et élèves par ici , présentation du programme du déroulement du cours de l'année par là, sont entre autre la scène dans les classes en ce premier jour de cours.


Un peu loin des classes dans la cours est visible quelques groupes d'élèves soucieux de se faire enregistrer.


Cette ambiance qui règne, pour le ministre Tchakpélé "est salutaire".

"Ceci démontre que le report de la rentrée, a été mis à profit par tous les acteurs impliqués dans le système éducatif togolais ", a-t-il souligné.



S'agissant de la grève annoncée par les enseignants en ce début de cours, elle est loin d'être effective. En tout cas dans les établissements visités par les autorités.
A ce sujet, le ministre Tchakpélé est optimiste et rassure que toutes les conditions sont réunies pour la satisfaction des enseignants.

"Je peux vous garantir qu'aucun dysfonctionnement ne sera relevé. Tout a été discuté au cadre permanent de discussion et de concertation. Je crois que nous sommes des humains et chacun fera preuve de bonne foi", a-t-il déclaré.


Compte tenu des dispositions prises par le gouvernement pour le déroulement de l'année scolaire 2016-2017 dans un climat de paix, le ministre Tchapkélé met en garde tous ceux qui agiront contrairement à la loi.


"Tout contrevenant s'expose à la rigueur de la loi" a-t-il menacé.


Pour le compte de cette année scolaire 2016-2017, près de 2.300.000 élèves sont attendus et seront repartis dans environ 11.900 établissements scolaires.
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire