FAURE GNASSINGBE ET MANUEL VALLS POSENT LA PREMIÈRE PIERRE DU CET

Lancé à Mandouri le 30 juin dernier, le Programme d'urgence de développement communautaire  (PUDC) est entré dans sa phase de mise œuvre ce samedi avec la pose de la première pierre de construction  du Centre d'enfouissement technique (CET) des déchets solides pour le Grand Lomé. Prévu pour être basé à Aképé, le premier coup de pioche des travaux de construction de ce centre a été donné par le chef de l’État Faure Gnassingbé, en présence du premier ministre français Manuel Vall.


Dans les 15 prochaines années, la ville de Lomé comptera près de 3 millions d'habitants. Cette croissance rapide entraîne l'apparition de nombreux dépotoirs sauvages et nécessite un service public adapté à la  population. Partant de ce constat, la municipalité de Lomé et le gouvernement ont jugé important la construction d'un centre d'enfouissement technique des déchets solides. 

Avec ce centre, la municipalité veut répondre aux soucis d'amélioration des conditions de vie des populations et lutter contre la dégradation de l'environnement. 


La population du Grand Lomé déplacée massivement sur le lieu de la cérémonie qui d'ailleurs abritera le centre a salué le gouvernement et les partenaires techniques à travers des danses folkloriques. 

Le ministre Payadowa Boukpessi de l'Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales a également saisi le moment pour remercier les partenaires au développement qui sont toujours présents aux côtés du gouvernement togolais. 

Le PUDC dont une phrase est la construction de ce centre, est un ambitieux programme sur la période 2016-2018 doté de plus 155 milliards de francs CFA (environ 258 millions de dollars US) et piloté par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), vise à améliorer de façon significative les conditions de vie des populations vivant dans les zones peu ou mal desservies par les infrastructures et services sociaux et économiques de base et la réduction des inégalités sociales au Togo.

Il repose sur quatre axes prioritaires répartir en plusieurs composantes.
Le but étant de mettre en valeur les productions agricoles à travers l’accès aux techniques de productions et de transformations, et la facilitation de l’accès aux services financiers. Ce programme prend en compte plus de 65% des populations togolaises qui ont au préalable, été interrogées sur leurs besoins réels.
S'agissant du Centre d'enfouissement technique des déchets solides, il sera constitué de zone des alvéoles de stockage, de zone d'accueil technique et d’exploitation. La durée de construction est de 400 jours soit 13
mois. Il recevra environ 170 camions de déchets par jour.  

Les travaux de construction de ce Centre seront assurés par les entreprises d'infrastructures GER et EIFFAGE génie civil.

La présence du premier ministre français Manuel Vall à cette cérémonie entre dans le cadre de sa visite de travail au Togo. 

Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire