L’ AJVSME ORGANISE LA PRE COP22 POUR LA JEUNESSE FRANCOPHONE AFRICAINE A LOMÉ


Du 07 au 18 novembre 2016,  à Marrakech au Maroc, aura lieu  la COP22, qui sera celle de l’innovation en matière adaptation et d’atténuation aux effets du changement climatique et aussi l’occasion de  développer les outils opérationnels dans le cadre du plan Paris –  Lima puis Paris – Marrakech. La jeunesse occupant la majorité de la population mondiale (  60%), doit  être impliquée à tous les niveaux pour favoriser leur forte participation.
 
L’implication de la jeunesse aux préparatifs de cette conférence est prépondérante sur  tous les plans, avant, pendant et après la conférence afin de sensibiliser, éduquer et former sur les meilleures pratiques à mettre en œuvre pour l’atteinte les objectifs fixés.
C’est dans cette  dynamique que l’ Association des Jeunes Volontaires au Service du Monde Environnemental (AJVSME), inscrit cette session de formation à l’intention des jeunes africains. Ladite  session de formation a eu lieu,  le mercredi 26 octobre 2016 à Lomé. Les négociations climatiques au cœur des discussions et des travaux. 

Une rencontre, dont la cérémonie d’ouverture,  a vu la participation effective  du Secrétaire général du ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières, du président du Conseil National de la Jeunesse (CNJ) , d’un représentant de l’Agence Nationale de Gestion de l’Environnement (ANGE) et du Directeur Exécutif de l’ AJVSME.

« Pre COP 22 de la Jeunesse francophone d’Afrique sur les changements climatiques couplé du congrès statutaire et électif du Réseau des Jeunes Francophones pour l’Environnement (RJFE) », tel est le thème de cette rencontre de plus d’une centaine de jeunes africains, en prélude à la COP22  qui se tiendra au Maroc. Pour le président de l’AJVSME, Elom Kokou BAYITA, cette formation « vise  à informer, sensibiliser, éduquer et mettre en réseau de manière formelle les jeunes et les organisations de jeunes francophones pour leur implication active à la réussite avant, pendant et après la COP22 ».

Au terme de  la rencontre, les jeunes ont maîtrisé la campagne LIBRES ENSEMBLES  de la Francophonie à travers les initiatives environnementales ;  une plateforme d’échanges et de partage d’informations et d’expériences sur les questions environnementales est mise en place.  En outre une délégation de 20 personnes issues du Réseau des Jeunes Francophones pour l’Environnement sera représentée à la COP22 au Maroc. 


Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire