LA STT DEMANDE LA LIBERATION IMMEDIATE DE SANWOGOU FREDERIC



En conférences de presse d'annonce de sa rentrée sociale prévue pour le 04 novembre prochain,  la Synergie des travailleurs du Togo (STT) a exigé la libération du "camarade" Sanwogou Frédéric envoyé derrière les barreaux depuis le 3 septembre dernier. 

La rentrée sociale de la STT est prévue pour le 04 novembre. Mais avant cette date le bureau syndical est préoccupé par la situation désagréable dans laquelle se trouve un de ses membres. Il s'agit de Sanwogou Frédéric privé de liberté depuis le 3 septembre dernier. 

En effet, le sieur Sanwogou (photo) est impliqué dans une affaire de détournement auprès de la coopérative d'épargne et de crédit des Assemblée de Dieu ,suite à un prêt contracté.

Impliqué dans cette affaire, le sieur Sanwogou s'est vu condamné à 24 mois d'emprisonnement. 

Cette condamnation intervenait alors que dans la foulée, la plaignante, Coopec AD avait retiré sa plainte. Ce qui paraît paradoxal et inadmissible pour la STT. 

Cette procédure injuste, d'après la STT est une stratégie du gouvernement pour les affaiblir. Mais la STT "toujours forte" et "déterminée" dans sa lutte pour une meilleure condition de vie des travailleurs, demande la libération immédiate de Sanwogou Frédéric qui est un acteur incontournable de la lutte syndicale. 

Pour ce qui est de la rentrée sociale, elle est sera placée sous le thème: "La justice sociale pour tous au Togo". Elle sera marquée par une Assemblée générale. 


Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire