RETOUR SUR LES 24 HEURES DE VISITE DE MANUEL VALLS AU TOGO

Arrivé à Lomé le vendredi, le Premier ministre français Manuel Valls a achevé samedi sa visite de travail de 24 heures au Togo marquée par des rencontres et différentes activités. La rédaction de gapola.net revient sur cette visite de haut niveau. 

A son arrivée à Lomé en début d’après-midi du vendredi, le Premier ministre français  Manuel Valls a été reçu à sa descente d'avion par le chef du gouvernement togolais Sélom Klassou. Après un court entretien entre les deux hommes au salon VIP de l'aéroport international Gnassingbé Eyadéma, le premier ministre français s'est entretenu avec ses compatriotes lors d’une soirée organisée par l’ambassade de France au Togo. Avant cette rencontre avec ses compatriotes, Manuel Valls a été reçu par le président de la République, Faure Gnassingbé. Au cours des échanges, les deux hommes ont été évoqué les questions d'ordre bilatéral. Pour souhaiter la bienvenue à son homologue, Faure Gnassingbé a convié son hôte à un dîner à l'hôtel Radisson Blu 2 février. 

La journée de samedi a été chargée pour le premier ministre français et sa délégation. En début de journée, Manuel Valls a procédé au lycée français à l’inauguration de l’école Charles De Gaulle en présence du premier ministre togolais Sélom Klassou. La construction de cette école symbolise la réussite de la coopération franco-togolaise. L’école Charles de Gaulle a la capacité d'accueillir plus de 800 élèves d’une trentaine de nationalités. Des dispositifs physiques et matériels sont également mis en place pour assurer la sécurité des élèves. Au cours de la cérémonie d’inauguration, Manuel Valls a rendu hommage au gouvernement togolais et à tous les enseignants pour leur engagement en faveur de l’éducation. Dans son intervention, Manuel Valls a mis un accent particulier sur la sécurité des apprenants. « Les établissements scolaires doivent adapter leur sécurité aux risques, aux menaces auxquelles nous sommes exposés »,  a-t-il insisté.

Après l'inauguration du complexe Charles de Gaulle, Manuel Valls a assisté aux côtés du nº1 Togolais, Faure Gnassingbé, à la cérémonie de pose de la première pierre du Centre d’enfouissement technique de Lomé (CET). Basé à Aképé à 15 Km de Lomé, la construction de ce centre s’inscrit dans le cadre du Programme d'urgence de développement communautaire,  un projet destiné à assurer un meilleur cadre de vie aux populations à travers l’élimination des dépotoirs. Sa construction est financée par la ville de Lomé avec l’appui de la BOAD, de l’UE et de l’AFD.

Aussitôt cette cérémonie terminée,  Manuel Valls s'est rendu au Centre d’aide sociale Saint-André (le CASA) d’Adétikopé qui se situe à une vingtaine de kilomètres de Lomé. Ce centre crée en 2000 prend en charge des jeunes filles victimes de violences sexuelles et s’occupe de leur insertion dans la société. A l'issue de cette visite,  Manuel Valls, a salué la bonne foi du gouvernement togolais à promouvoir et défendre le droit des femmes. « Nous sommes impressionnés  par  les  résultats des actions menées ici. Le suivi, la formation et la réinsertion de ces jeunes  montrent le  succès et l’utilité d’un tel Centre », a-t-il affirmé.

Pour finir en toute beauté sa visite dans la capitale togolaise, Manuel Valls et sa délégation se sont rendus au Port autonome de Lomé, en compagnie des membres du gouvernement togolais avec à sa tête Sélom Klassou. 

Cette visite au port de Lomé a eu pour point de chute l'hôtel Sarakawa où le chef du gouvernement Sélom Klassou a offert un déjeuner à la délégation française. 

C'est après avoir dégusté pour la dernière fois les plats cuisinés par des mains togolaises que la délégation française a pris le vol de l'aéroport Gnassingbé Eyadema pour Accra. 

Rappelons que cette visite s'inscrit dans le cadre d'une tournée ouest africaine du premier ministre français Manuel Valls. 






Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire