OUSOUMAN, UN VOLEUR DE SAC A MAIN BATTU PUIS CONDUIT A LA POLICE


Les fêtes de fin d'année approchent et les uns et les autres se battent comme un beau diable pour avoir le nécessaire pour marquer cette période. Certains le font dans la droiture et les autres ont choisi le vol. C'est le cas d'un certain Ousouman qui  a opté pour le vol. Mais il ne fêtera pas les fêtes de fin d'année comme il le souhaitait car depuis ce mardi soir il est entre les mains de la gendarmerie. 

Ousouman, c'est bien  le nouveau enregistré sur la liste des voleurs de Lomé. Il sonnait environ 19h ce mardi quand le sieur Ousouman a décidé de tenter sa chance dans le métier du vol. Ainsi a-t-il pris le plaisir de dérober le sac à main appartenant à la jeune Justine qui était à moto. 

Le vol intervenait alors que la jeune femme s'est arrêtée pour acheter quelques fruits. C'est en discutant avec la revendeuse de fruits qu’Ousouman arrache le sac à la dame. 

"Au voleur" s'écria la dame alors que Ousouman s'est lancé dans une course on dirait "Usain Bolt" lors des jeux olympiques. 

Mais comme il n'est pas Usain Bolt, il ne réussira pas à aller loin dans sa fuite. Il sera stoppé par quelques jeunes qui se partageaient une table de bière. 

En un clin d'œil, c'est une grande foule qui se retrouve autour du malheureux. Comme toujours il n'a eu la moindre minute de s'expliquer quand il commence par recevoir des coups de tous les côtés. 

"On va le brûler, où est  l'essence? Faites vite" peut-on entendre d'un côté.  Au même moment d'autres demandent qu’on l'amène au commissariat. 

Malgré l'exigence de la grande partie de la foule que le mésaventurier soit brûlé, la victime du vol, dame Justine qui, se dit satisfaite d'avoir retrouvé son sac à main,  a supplié la foule de permettre que le voleur soit plutôt confié à la justice compétente. 

C'est donc avec des blessures sur le long du corps qu’Ousouman a été conduit au poste de police. 

Vigilance donc en c'est période de fin d'année. Les personnes de mauvaise foi sont nombreuses et sont à la quête d'une proie. 


Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire