BLUEZONE DE CACAVELI, UN VÉRITABLE POLE D'ATTRACTION

Inaugurée le 26 avril 2014 par le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, la Bluezone de Cacavéli est en passe de devenir le centre de divertissement le plus attractif à Lomé. Disposant des infrastructures adéquates, le centre accueille au moins par trimestre un événement de taille.  Le dernier en date est celui de « Noel enchanté pour les enfants orphelins », observé le 23 décembre dernier. Quels peuvent être les facteurs qui motivent  le choix récurrent de cet espace ? Notre  rédaction  s’est intéressée au sujet.

S’il y avait  un Award à décerner aux coins les  plus fréquentés et les plus animés à Lomé ces dernières années, la Bluezone de Cacavéli serait la lauréate  sans même  trouver un nominé  qui pourrait lui égaler. Ouverte aux jeunes et disponible  aux organisateurs tous les jours, le centre est en train de ravager tout ce qu’il y a comme événement sur son passage en termes d’accueil.

 Quelques événements que la Bluezone a déjà abrité

Depuis son inauguration, la Bluezone est devenue  le centre populaire par excellence pour les ministres togolais en l’occurrence, celui en charge  du développement à la base. Victoire  Tomégah-Dogbé depuis le 26 avril 2014 a pris goût  d’y organiser toutes ses  activités phares. Que ce soit le projet de centre aéré observé pendant les vacances, des activités sur le FNFI ou encore  la célébration de la Journée internationale du volontariat, Mme Tomégah-Dogbé a toujours opté pour ce joyaux de Vincent Bolloré. 

La Bluezone  séduit également  de par  ses avantages exclusifs, les professionnels de médias, qui n’ont pas trouvé de cadre meilleur qu’elle pour organiser leurs deux dernières éditions des  Journées Portes Ouvertes. A deux fois successives, le Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP) a sollicité le centre pour tenir ses JPO. Grâce surtout à l’internet de qualité qui s’y trouve, l’équipe de Jean Paul Agboh-Ahouélèté n’avait pas eu de difficultés pour parvenir à ses fins.

A la  Bluezone de Cacavéli, ces dernières années, il y a aussi eu un  grand concert inédit  du Club Rfi Togo, animé par Claudy Siar.  Et comme si cela ne suffisait pas,  le centre a de nouveau accueilli ce vendredi  23  décembre, « Noel enchanté pour les enfants orphelins », un événement de grande envergure qui a mobilisé ministres, députés, directeurs de sociétés et plus de 500 enfants.

Pourquoi souvent la Bluezone ?

Le choix de la Bluezone de Cacavéli est motivé par plusieurs facteurs, comme nous l’a d’ailleurs expliqué vendredi, l’un des premiers responsables du projet « Noel enchanté pour les enfants orphelins ».

En effet dans ce centre, il y a une autosuffisance en énergie propre grâce aux batteries LMP du Groupe Bolloré couplées aux panneaux photovoltaïques. C’est alors un bel exemple  pour les enfants dans le cadre de leur sensibilisation en matière de protection de l’environnement.

Bluezone, c’est également un espace vert de près de 2 ha permettant aux enfants de mener plusieurs activités à la fois ludiques et éducatives dans un environnement sain. La sécurité du site grâce à l’observation stricte des règles d’hygiène, de sécurité et d’environnement reste aussi un atout.

Enfin, le caractère pratique du centre est à prendre en compte. La Bluezone de Cacavéli est très accessible grâce à plusieurs voies routières qui y mènent. De plus, elle est voisine à un centre médicio-social. Elle est entièrement couverte  par internet. Elle est autonome en eau potable grâce à un système de traitement d’eau qui fait l’objet d’une analyse périodique par l’Institut National d’Hygiène.

Avec toutes ces  infrastructures, la Bluezone a de quoi attiré plus d’un.  Et en l’espace de trois ans elle a suffisamment  montré qu’elle n’a plus rien à prouver aux organisateurs nationaux d’évènementiels.
  
Apres Cacavéli, c’est le quartier de Hanoukopé toujours à Lomé qui connait actuellement la construction d’une autre bluezone.


Rappelons que le Groupe Bolloré sous la supervision de Charles Gafan investit pour un développement intégral du Togo.
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire