CAISSE DE RETRAITES DU TOGO: ADMIS A LA RETRAITE, LE DG YAO DIAPENA USE DES MANŒUVRES DILATOIRES POUR SE MAINTENIR

Un retraité à la tête de la Caisse de retraites du Togo ? Cette interrogation,  a priori insidieuse mérite tout son pesant d’or dans la situation qui prévaut actuellement au niveau de la  Caisse de Retraites du Togo. Alors qu’il est admis à la retraite pour la fin de 2016, le DG  Yao DIAPENA n’a visiblement pas envie de céder sa place. Pour ce faire, ce dernier met en branle une stratégie de dilatoire, ce qui risque de polluer l’atmosphère dans les jours à venir au sein de cette structure.

Le  23 décembre 2016, un dernier conseil d’administration de la Caisse de Retraites du Togo a eu lieu, et au-delà de  l’examen du budget 2017 qui était à l’ordre du jour, la situation du DG  Yao Diapena devrait être également discutée. Mais visiblement, celui-ci a mis en œuvre sa stratégie de maintien au poste au-delà du 31 décembre 2016, date de son départ à la retraite. Selon nos informations,  à la fin cette  réunion, Mme Nadou LAWSON, représentante des syndicats au Conseil d’administration aurait bondi pour rappeler au président dudit conseil et aux administrateurs que le cas du DG n’a pas été soulevé. C’est ainsi que certains  administrateurs ont commencé par couvrir d’éloges le DG Diapena qui, selon eux, a fait un travail appréciable et qu’il devrait continuer par occuper son poste. Il nous revient qu’un autre parmi eux est allé jusqu’à suggérer que le DG ne parte que lorsqu’une autre personne sera nommée à sa place.

Vu que certains participants à cette réunion n’épousaient pas le maintien en poste du DG au-delà de 2016,  le Président du CA a donc  demandé que l’assistance se retire pour que les membres du CA écoutent le DG Diapena.

A la sortie de ce hui clos, des indiscrétions faisaient  état de ce que le DG Diapena  a mis en avant de vieux projets qui sont en instance et qu’il devrait terminer. Il a ainsi évoqué construction du siège de la caisse de retraites qui vient à peine de démarrer. D’autres projets comme la simplification des procédures de demande de pensions  sur sa table depuis sa nomination avaient été utilisés comme alibis par ce dernier.  Mais d’après nos sources, M. Yao Diapena avait effectué plusieurs missions notamment au Burkina Faso avec plusieurs de ses collaborateurs, pour le compte ce dernier projet. On se demande à juste titre s’il est indispensable pour sa mise en œuvre alors qu’il y a plusieurs personnes qui maitrisent bien ce dossier.

Outre ces manœuvres dilatoires M.Yao Diapena distribuerait des prébendes en multipliant  les largesses à tour de bras aux administrateurs dans le seul but de se maintenir à son poste.

Il est à noter que depuis l’avènement du DG  Yao Diapena, le climat social s’est énormément détérioré à la Caisse de Retraites du Togo. D’ailleurs certains agents du  personnel n’attendaient que la fin de sa carrière pour se remotiver. Des bruits font état d’un mécontentement généralisé au sein de cette société.  Il ne sera donc pas surprenant d’assister à des mouvements d’humeurs  au sein de cette entreprise, qui selon nos informations traverse une zone de turbulence,  due à la situation catastrophique de  ses finances.
 Il est donc souhaitable que le Président du CA et le ministre de l’Economie et des finances ne tombent pas à leur tour dans le piège tendu aux représentants des retraités et des syndicats  qui seraient  mouillés par M. Yao Diapena, qui refuse de prendre ses retraites  après 6 ans et demi passés à la tête de la Caisse de Retraites du Togo.



S.A(Liberté)



Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire