COMPTE DE LA CAN 2013, LA POPULATION RESTE DANS LE BLEU

Tant réclamé avec insistance par le peuple, le fameux compte de la gestion de la CAN 2013 a été présenté ce jeudi à la presse. Pour une mobilisation de 257 416 370 FCFA, une dépense de 886 385 107 FCFA a été effectuée avec un déficit de 628 968 737 FCFA.

En gros, du rapport de l'audit du compte de la CAN 2013, on note une recette de 257 416 370 FCFA dont 800 millions venant de l'état, 150 de la société Moov, 107 millions de la part de l'état et 75 millions offerts par Togocel. 
                    
S'agissant des dépenses,  les frais d'hébergement et de restauration s'élevaient à 850 millions, les transports 452 millions, dîners de gala 29 millions; les manifestations  populaires 5 millions et les divers 88 millions.

Ce rapport présenté, reste toujours à justifier car d'après le cabinet d'audit,  les pièces probantes n'ont pas été jointes aux chiffres. 

"Beaucoup de difficultés pour vérifier les pièces, ce qui ne nous a pas facilité la tâche," selon la représentante du cabinet d'audit de l'experte Bitho Nathalie.


" Nous ne pouvons pas nous prononcer sur l'exactitude de la gestion de la CAN car il y a beaucoup d'insuffisance".

Par ailleurs il a été indiqué que des billets d'avion achetés à hauteur des millions  n'ont pas été utilisés. De même des sociétés sollicitées pour de divers services, n'ont pas répondu à la demande pourtant leurs factures sont comptabilisées. 

Le bilan ainsi présenté est loin de satisfaire la population qui finalement se dit être dans le noir.  

Insatisfaite, la ligue togolaise des consommateurs (LCT) demande qu'une poursuite judiciaire soit engagée contre toute personne ayant une part de responsabilité dans les pertes. 

Pour éviter les réclamations de compte rendu des populations et les irrégularités dans la gestion des fonds, le ministre Guy Lorenzo à promis la présentation des comptes de la CAN 2107 par les différents comités mis en place dès le mois de juin 2017 soit 4 mois après la compétition. 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire