LE MCD PASSE AU CRIBLE LES SUJETS BRÛLANTS DE L’HEURE

Depuis quelques semaines l'actualité togolaise est marquée par la grève à répétition des enseignants et la descente des élèves dans les rues, la question de décentralisation et aussi le conflit foncier à Davié, Tous ces sujets ont été passés au peigne fin par la formation politique le Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD) ce jeudi au cours d'une conférence de presse. 

S'agissant de la grève à répétition des enseignants qui "malheureusement" fait descendre les élèves dans les rues, le Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD) se dit "très déçu "de constater le même mouvement depuis déjà 5 années consécutives mais sans  issue favorable. Pour ce fait, il invite le gouvernement à jouer le rôle qui est le sien dans la recherche d'une solution à cette crise scolaire. 

"Le gouvernement a l'impérieux devoir de donner à chaque togolais, la joie de vivre.  De ce fait,  l'autorité,  s'inscrivant dans la logique de sa responsabilité se doit de créer les conditions idoines de la recherche des solutions", a rappelé Me Mohamed Tchassona Traore, président du MCD. 

En ce qui concerne la question de décentralisation, le MDC a salué la tenue de l’atelier national d'échanges sur le sujet. Le MCD demande donc la mise en application rapide des recommandations de cet atelier. 

"La décentralisation étant un élément parmi cet ensemble, doit connaître un traitement simultané», c’est en ces termes que Me Tchassona a justifié son appel pressant. 

Les litiges fonciers à Davié, c'est aussi un sujet brûlant de l'heure. Le MCD, après analyse de la situation n'a pas hésité à pointer du doigt accusateur le gouvernement qui en est le principal coupable. 

Pour le MCD, le problème ne se poserait pas si le gouvernement avait seulement opéré les réformes foncières. 


La chefferie traditionnelle, pour le MCD est aussi une des principales causes des conflits fonciers. C'est pourquoi le MCD invite le gouvernement à doter la chefferie traditionnelle d'un statut pour éviter les crises semblables à celle de Davié. 

Dans quelques jours,  l'année 2016 rentrera dans l'histoire. Et comme à l’accoutumée des personnes physiques ou morales font le bilan de leurs activités, la formation politique MCD, a saisi la tenue de cette conférence de presse pour  aussi se prêté à la règle.

Pour rappel le MCD souffle déjà ses 10 bougies cette année. La célébration de cet anniversaire est prévue pour le premier trimestre de 2017.
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire