LES MAGISTRATS AFRICAINS DE L’ESPACE FRANCOPHONE EN RÉFLEXION A LOME

L'état de droit passe par l'exercice de fonction dans la loyauté des magistrats. C'est dans cette optique que l'Association Africaine de la Haute Juridiction Francophone (AA-HJF) tient sa 16eme assise à Lomé depuis le lundi 12 décembre. 

C'est le premier ministre togolais Selom Klassou, qui a eu l'honneur d'ouvrir les travaux de cette 16eme assise au nom du chef de l'Etat, Faure Gnassingbé, en déplacement hors du pays. 

Dans son allocution,  le chef du gouvernement togolais a salué la tenue à Lomé des assises qui, pour lui témoignage de la reconnaissance des efforts du Togo à garantir le droit de tous les citoyens sur tous les plans. 

La rencontre de Lomé, placée sous le thème "Le contentieux administratif dans l'espace AA - HJF: bilan et perspectives", est l'occasion pour les magistrats de l'espace francophone de passer au peigne fin les différentes actions pour garantir la justice administrative dans les pays francophones de l'Afrique. 

Au cours des trois jours de travaux,  les participants à cette rencontre après élaboration du bilan, vont aussi penser à l'amélioration de leur prestation. 

Les juges Akakpovi Gamatoh,  président de la cour suprême du Togo et Ousouman Batoko ont salué le soutien financier et technique de l'organisation internationale de la francophonie aux assises de Lomé. 

Les travaux de 16eme session prennent fin ce mercredi.
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire