LES MINISTRES EN CHARGE DU COMMERCE CONJUGUENT LEURS EFFORTS A LOMÉ POUR UNE STRATÉGIE COMMERCIALE COMMUNE


Réunis à Lomé ce mercredi, les ministres en charges du Commerce et des experts de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) examinent différents sujets soumis à leurs analyses par la Commission de la CEDEAO.

Il s’agit des questions concernant l’état d’avancement du processus de l’Accord de partenariat économique (APE) entre l’Afrique de l’ouest et l’Union européenne, l’état d’avancement du processus de renégociation des concessions tarifaires des États membres de la CEDEAO à l’OMC, les préparatifs pour l’organisation de la 8eme Foire commerciale de la CEDEAO à Niamey, ainsi que les éléments de réflexion sur les relations commerciales particulières, que la CEDEAO pourrait avoir avec des partenaires comme les États-Unis d’Amérique, la Chine ou la Turquie.
 
La rencontre de Lomé a pour objectif d’amener les États membres de la Communauté à accorder une importance particulière à la politique commerciale de la région et aux relations économiques que celle-ci essaye de définir avec ses principaux partenaires, en vue de l’accroissement des flux commerciaux.
En effet, la création de la CEDEAO vise à favoriser le développement économique et social de la région grâce à l’harmonisation des législations, des politiques commerciales régionales, à l’unification des marchés intérieurs et à la mise en œuvre des politiques sectorielles communes dans les secteurs essentiels de nos économies.

Pour ce faire, les regroupements régionaux africains sont à la quête de l’accroissement des volumes des échanges, le partage des expériences et la fluidité de la libre circulation des personnes et des biens à travers un processus d’intégration régionale.

En ouvrant les travaux de la réunion, Bernadette Leguezim-Balouki, la ministre togolaise en charge du Commerce s’est félicitée de la tenue de la réunion à Lomé tout en relevant son importance face aux nombreux défis de la mondialisation, qui amènent plusieurs organisations régionaux à s’organiser pour « conjuguer leurs efforts en matière de stratégies commerciales afin de parvenir à des résultats satisfaisants aussi bien sur le plan continental que mondiale. »










Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire