POUR LA DIGNITÉ DES TRAVAILLEURS DOMESTIQUES, LA RATIFICATION DE LA CONVENTION 189 S'IMPOSE

Signée le 16 juin 2011, la convention 189 relative aux conditions de travail décent pour les travailleurs et travailleuses domestiques, n'est toujours pas ratifiée par le Togo. L'ONG SADD, conscient des traitements dégradants dont sont victimes les domestiques,  en appelle aux autorités à se conformer aux normes. 

La non ratification de la convention 189 dite convention sur le travail des domestiques, par le Togo,  entraîne la violation des droits de ces derniers. 

En effet la convention 189 offre une protection spécifique aux travailleurs domestiques. Elle fixe les droits et principes fondamentaux, et impose aux Etats de prendre une série de mesures en vue de faire du travail décent une réalité pour les travailleurs domestiques. 

Cet appel de l'ONG Solidarité et Action pour le Développement Durable (SADD) à la ratification,  fait suite au constat selon lequel, malgré la signification sociale et économique grandissante, le travail domestique a toujours été et demeure l'une des formes d'emplois les plus précaires, mal rémunérées dangereuses et sans protection. 

"La rectification de cette convention par le gouvernement togolais, permettra de mettre les travailleurs domestiques à l'abri de toute forme de violation de droit humain", a rappelé Diane Amewounou, chargée de programme à SADD. 

Pour sa part, Uzziel Twagilimana, coordonnateur continental de Solidarité Mondiale,  a notifié qu' " en attendant la mise en œuvre de la convention 189, les lois et règlements en vigueur et autres mesures, ou développement de nouvelles mesures  spécifiques peuvent être mises en application".


Cet appel pressant à la ratification, est une initiative de SADD et son associé PRODED.
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire