PROTECTION SOCIALE: SADD PROPOSE DES SOLUTIONS

La protection sociale, est l'un des droits fondamentaux de la déclaration universelle des droits de l'Homme. Mais au Togo c'est l'un des droits négligés. Pour rectifier le tir,  l'ONG SADD sollicite la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) à veiller au respect de la protection sociale. 

Triste constat, au Togo, seulement 5% de la population issue de la fonction publique, parapublique et privée, bénéficie de la couverture sociale partielle. Ce qui prouve l'insuffisance quantitative et qualitative de la protection sociale. 

Pour assurer la protection sociale telle qu’elle est stipulée dans le nouveau code de sécurité sociale voté en février 2011, SADD en propose des pistes de solution. 

Le respect de la protection sociale,  d'après Yves Dossou (photo), président de SADD passe par "la déclaration des employés à la caisse nationale de sécurité sociale".

SADD propose également comme solution le contrôle systématique et régulier dans les entreprises minières,  de la zone franche et dans les écoles privées laïques et confessionnelles pour s'assurer du respect des droits des employés.

L'ONG SADD en appelle également au gouvernement à doter les inspecteurs de travail des moyens de travail afin qu'ils puissent jouer pleinement leur rôle de contrôle dans les entreprises. 

Cet appel pressant de SADD, d'après l'assistante au programme de l’ONG, Diane Amewounou, "est une priorité de SADD dans sa mission de veille sur le respect de la protection des droits sociaux des employés dans les entreprises minières et de la zone franche".

"Il s'agit également pour SADD de relever les défis des conditions de travail et de vie précaire de plus en déshumanisante", a-t-elle poursuivi. 

Créée en 2001, SADD est une ONG qui, se basant sur les aspirations chrétienne défend les droits fondamentaux de l'homme.


Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire