SOS MIGRANTS A LA QUÊTE DE SOLUTION POUR LA MIGRATION DES TOGOLAISES EN LIBAN

Depuis quelques années la situation des filles togolaises en terre libanaise devient de plus en plus inquiétante et préoccupante. Dans le souci de trouver une solution appropriée à ce problème,  l'association SOS MIGRANTS organise ce vendredi une conférence publique avec les différents acteurs impliqués dans la migration et le droit de l'homme. 

C'est autour du thème " Situation des migrants togolais au Liban : défis et perspectives" que SOS MIGRANTS convie les autorités gouvernementales, les organisations de la société civile, entreprises de migration et leaders religieux à réfléchir et proposer des approches de solution à la violation de droit humain dont sont victimes les filles togolaises à la recherche de l'eldorado au Liban.

Pour rappel, les jeunes filles togolaises en quête du bonheur au Liban,  sont souvent victimes des abus et harcèlement sexuels, violation de leur droit, des licenciements abusifs...et sont pour la plupart du temps sans assurance. 

Malgré les cris de détresse de ces dernières et l'appel des organisations de la défense de droit de l'homme, la situation est toujours restée inquiétante. Cette conférence publique du SOS MIGRANTS se veut donc une occasion d'éveil de conscience des autorités. 

A propos du placement des domestiques au Liban, il est souvent rapporté que des réseaux mafieux constitués de Libanais et de Togolais sont à la base de cette pratique qui se révèle comme une forme d’exploitation humaine. Les domestiques qui travaillent au Liban affirment souvent être violentées, torturées, et séquestrées par leurs employeurs.


Devant cette situation, SOS MIGRANTS trouve impérieux d’ouvrir le débat sur la migration professionnelle des domestiques togolaises vers le Liban, et de sensibiliser les jeunes filles togolaises sur leurs droits, de même que sur les canaux sécurisés de migration vers le Liban. 


Pour Elom Attissogbé, le directeur exécutif de SOS MIGRANTS, tout doit être fait pour réglementer et contrôler la migration au Togo, du moment ou "les migrants sont désormais considérés comme une cible de choix, dont les compétences professionnelles devront être optimisées au service du développement national". 

A partir de cette table-ronde, S.O.S. MIGRANTS veut œuvrer à l'identification des pistes de solutions en lien avec la filière migratoire du Togo vers le Liban et les appliquer rigoureusement. 


Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire