LE PRÉSIDENT DU FPD VICTIME DE MENACE CRIE AU SECOURS

Formation politique de l'opposition,  le Front des Patriotes pour la Démocratie (FPD), depuis quelques jours ne jouit plus pleinement de son droit d'existence. Face à des menaces répétées, elle crie au secours et en appel à la réaction du gouvernement. 

Positionnement et nuitamment de voitures non immatriculées devant la devanture du président, débarquement d'antigang à côté de la maison du président, réception d'appels anonymes demandant des interviews pour le compte de la Radio Lomé,  telles sont entre autres les perturbations que subissent au quotidien le FPD et son président. 

Suite à la descente des assaillants,  la nuit du 19 au 20 janvier dernier dans le domicile du président, le FPD a décidé de monter au créneau. Ainsi,  à travers un communiqué de presse rendu public ce mardi,  le parti de l'honorable député Djimon Oré (photo), interpelle le gouvernement à prendre ses responsabilités. 

"Le FPD, interpelle le gouvernement à faire cesser tous ces actes graves, nuisibles et rétrogrades qui visent à étouffer la liberté d'opinion dont a besoin le Togo pour l'instauration de la vraie démocratie", indique le communiqué. 

En outre,  le communiqué rappelle que le FPD, est victime de ces menaces depuis plus d'une année. 



Il faut rappeler que nombreuses formations politiques ont également été victime de ces menaces. Il s'agit du CAR et du Nid.
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire