VERS LA PROPOSITION DES PISTES POUR LA PÉRENNISATION DU SIM AENF AU TOGO

40%, c'est le taux des  analphabètes à alphabétiser au Togo d'ici 2030. C'est un défi majeur qui incombe à l'Équipe technique nationale (ENT) qui après avoir travaillé sur le Système information pour le Management de l'alphabétisation et de l'éducation non formelle (SIM-AENF) s'est retrouvé vendredi entre membres et partenaires du  secteur de l'éducation pour une séance de restitution.

En vue de permettre à tous les enfants d'avoir  accès à une éducation de base, le ministre togolais  des enseignements primaire et secondaire a mis en place en 2012 le SIM-AENF.

Piloté par une Équipe technique nationale, ce système a servi à détecter les goulots d'étranglement qui freinent le développement du sous-secteur.

La rencontre de ce jour s'attend comme une occasion pour les bénéficiaires et les partenaires de se frotter aux activités déjà exécutées.

" Aux termes de l'accompagnement de l'UNESCO dans le développement du SIM AENF au Togo, il s'avère indispensable de capitaliser les principales leçons apprises. C'est pour cela qu'un rapport bilan du SIM AENF a été rédigé et validé" a indiqué Kpomegni Tsali, Chef de l'ENT, qui par la suite situe sur le but de la rencontre.
Le présent atelier a pour objet de partager les principaux points du rapport afin de proposer des voies et pistes pour la pérennisation dudit système", a t-il ajouté.

Le développement du SIM AENF a non seulement permis d'élaborer le modèle de simulation financière pour le sous- secteur mais aussi d'avoir une cartographie des intervenants et des activités d'AENF et une base de données pouvant être mise à la disposition de tous les usagers et des données en temps réel.


Pour rappel, au forum mondial de l'éducation de Dakar en 2000, le gouvernement togolais  s'est engagé à réduire de moitié d'ici 2020, le taux d'analphabétisation dans son pays.
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire