DU CHÔMAGE POUR 360 VOLONTAIRES EN FIN DE CONTRAT


Arrivés à terme de leur contrat de volontariat, les 360 volontaires nationaux en conférence de presse tenue ce mardi au Centre communautaire de Tokoin à Lomé ont dénoncé  «  l’absence d’une politique claire d’insertion des volontaires » et ont invité Faure Gnassingbé, le Chef de l’État à œuvrer pour leur insertion professionnelle.

 
Alors qu’ils sont retombés dans le chômage, ces 360 volontaires nationaux exigent que le gouvernement s’exécute à leurs endroits conformément au conseil des ministres du 26 octobre 2016, ils demandent également au gouvernement la mise en place d’une politique d’insertion  professionnelle des volontaires nationaux en fin de mandat.

Sans cette politique, c’est le chômage garanti pour tout volontaire en fin de mandant, soutiennent ces 360 volontaires qui en appel à l’indulgence de Faure Gnassingbé.

« Face à cette situation, nous attirons l’attention du Président de la République sur le fait que trois cent soixante (360) jeunes volontaires nationaux qui ont servi le pays pendant cinq (5) ans sont actuellement à la maison. En avril prochain, plus de quatre cent (400) jeunes de la 3ème vague seront en fin de mandat et en juin plus de cinq cent (500) de la 4ème vague le seront aussi » ont-ils déclaré.

Pour eux, seul le Chef de l’État pourra leur venir au secours, puisque toutes leurs démarches envers la ministre du développement à la base sont restées sans suite.

Rappelons que c’est depuis 2011, que le Togo a commencé ce Programme de Volontariat National qui mobilise de nos jours plus de 11000 demandeurs d’emplois.

T. A
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire