FERMETURE DE LA LCF ET CITY FM, PITANG TCHALLA EN MISSION COMMANDO POUR DESTABILISER POLITIQUEMENT PASCAL BODJONA


Quand rumeur devient clameur au Togo. Il y a déjà quelques semaines des rumeurs font état de la fermeture du groupe Sud médias composé de la télévision" La chaîne du futur" et radio "City FM". Ce jeudi en conférence de presse,  le président de la HAAC a confirmé l'information avec des explications qui font place aux doutes. 

"LCF n'a aucun dossier à la HAAC et n'est non plus en conformité. Elle émet illégalement", a rappelé Pitang Tchalla le président de la HAAC. 

Cette affirmation du président de la HAAC a soulevé toute une panoplie d'inquiétudes. 

La LCF existe il y a déjà dix ans. Mais durant tout ce temps aucune des trois mandatures qui se sont succédées à la tête de la HAAC ne se sont rendues de cette existence dite "illégale" de cette chaîne. Quel paradoxe?

D'après la HAAC, l'installation de la LCF et City FM n'est pas passée par les voies légales. Or, les responsables du groupe Sud médias disent avoir toutes les pièces légales qui ont permis l'installation de la LCF et City FM. Qui dit vrai entre les deux parties? Difficile d'avoir une réponse. 

Mais comment une entreprise de presse puit émettre dans un pays pendant plus de 10ans illégalement sans être inquiétée?  Non seulement c'est une chaîne nationale mais elle était aussi sur satellite pendant des années. 

De même, au cours de ces années,  elle bénéficiait des avantages tels que l'aide de l'Etat à la presse et des couvertures des manifestations du Chef de l'Etat. 

Comment se fait-il que sans existence légale le groupe Sud médias a bénéficié des avantages au même titre que ceux qui ont une existence légale? 

Tout ceci démontre que la non existence légale du groupe Sud médias n'est qu'un alibi qui cache une vérité. 

Pour remonter à la création du groupe Sud médias, tout le monde sait que c'est une propriété de l'ex ministre Pascal Bodjona. Sachant que ce dernier a été en prison pour avoir eu des ambitions politiques,  notamment accéder à la magistrature suprême,  il est clair que la fermeture de sa structure n'est qu'un moyen pour le déstabiliser sur tous les plans. 

D'après le président de la HAAC,  " si LCF ne se conforme pas aux normes jusqu'au 5 février prochain, elle n'émettra plus".

Cette décision de fermer la LCF et City fm sans pouvoir expliquer son existence durant 10 ans est très inquiétante surtout dans un Etat comme le Togo, et laisse voir clairement que Pitang Tchalla et son équipe ne sont qu'en mission commando. Celle de couper injustement les émissions du groupe Sud médias pour déstabiliser Pascal Bodjona et l'éloigner pour toujours de la scène politique. 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire