FIAB 2017, POUR VALORISER LA BIODIVERSITÉ NATURELLE DE L'AFRIQUE


Lancement ce lundi 20 février à Lomé de la cinquième édition du Forum International Afrique et Beauté (FIAB 2017) par l'Association Nature & Culture Burkina, sur l'initiative de Bioconsult et LVMH Recherche Parfums et cosmétiques.
 
Placé sous le thème " Nature, Beauté, Sensorialité et Spiritualité", la cinquième édition du FIAB se donne pour objectif de réunir tous les acteurs des filières de valorisation des plantes et de la tradition africaine à se plancher sur le développement des filières cosmétiques en Afrique, basées sur la biodiversité et les connaissances traditionnelles acquises et transmises par les  générations antérieures, et surtout amener les populations africaines à consommer du bio.

Pendant quatre (04) jours (du 20 au 24 février), les participants venus de sept pays d'Afrique et de l'Europe dont le Togo, vont assister à des ateliers pratiques et conférences débats, une visite de travail sur le terrain et une grande soirée culturelle, ceci pour faire découvrir la beauté de l'Afrique dans toute sa diversité.

Pour Marc Olivier, Président de l'Association Nature & Culture Burkina, il s'agit d'un Forum au cours duquel chacun peut prendre librement la parole, pour apporter sa contribution, et aussi acquérir de connaissances, d'opportunités et de rencontres pour faire évoluer ce secteur d'activité.

"Je lance un appel à la mobilisation des entrepreneurs ou les communautés locales à travers le FIAB, de se mettre en relation avec les autres acteurs pour ensemble, retrousser les manches et développer la cosmétique naturelle et durable, inspirée des valeurs de la tradition africaine", a-t-il ajouté.

Rappelons que le Burkina-Faso a vu naitre en 2004 le Forum Internationale Afrique et Beauté (FIAB), et a accueilli les quatre premières éditions.
                                                        
                                                          Nicolas Akoété Akakpo
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire