ALABI NADJINOUDINE LE ''MARTYR'' ENTERRÉ

Fauché par balle au cours de la manifestation de protestation des taximans et des zedmans  contre la nouvelle hausse des prix des produits pétroliers à la pompe décidée ce  28 février 2017 par le gouvernent togolais, Alabi Nadjinoudine a été conduit ce mercredi dans l’après-midi dans sa dernière demeure à Adéticopé.
 
Son corps a été retiré à la morgue du CHU Sylvanus Olympio, après un bras de fer entre la famille éplorée et les forces de l’ordre postées à la morgue qui s’opposaient au retrait du corps du jeune, Alabi Nadjinoudine.

Ce refus qui a indigné plus d’un a fait monter la tension d’un cran à la morgue obligeant les forces de sécurité à autoriser finalement le retrait du corps du ''martyr'' pour son inhumation.

Et c'est sous une haute surveillance des forces de l'ordre  que le corps d’Alabi Nadjinoudine a été finalement enterré au cimetière d'Adétikopé.

Rappelons que dans la journée de ce mercredi, le ministre de la sécurité, le Col Yark Damehane a appelé au calme et a présenté les condoléances du gouvernement à la famille éplorée et un prompt rétablissement aux blessés des manifestations du mardi dernier.

T. A
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire