APRÈS LA DIVERSION DE BAWARA ET DE SES AMIS SYNDICALISTES, LA GRÉVE CONTINUE


Les mercredi 1er,  jeudi 2 et vendredi 3 février dernier,  le ministre Bawara de la fonction publique accompagné de ses collègues de l'enseignement primaire et de la formation professionnelle ont échangé sur la crise qui mine le secteur de l'éducation nationale. Malgré ces trois jours de discussion entre le gouvernement et les syndicalistes, la grève des enseignants continue et  les manifestations d'humeur des élèves se sont poursuivies ce lundi sur l'ensemble du territoire. 

Ils étaient encore nombreux dans les rues sur l’ensemble du territoire national à manifester leur ras - le - bol suite à la reprise de la grève des enseignants. 

Cette grève de 72 heures annoncée pour le début de la semaine et bien observée par les enseignants était prévisible. Car les émissaires du gouvernement, une fois encore par arrogance et abus de pouvoir,  se sont donnés le vilain plaisir d'exclure la CSET de la table de discussion. Or,  la CSET est la principale actrice de cette crise. 

Une fois encore le ministre Bawara et ses amis syndicalistes déjà corrompus ne font que preuve de diversion et plongent l'année scolaire 2016 - 2017 dans la désolation totale.

Mawuéna E. 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire