AUGMENTATION-MANIFESTATION-RÉPRESSION-MORT D'HOMME, C'EST LE MANDAT SOCIAL


Depuis ce mardi, les prix des produits pétroliers ont augmenté à la pompe. Pour protester contre cette augmentation,  les taximans et zedmans ont bloqué les voies de circulation. Ces manifestations, les forces de l'ordre l’ont réprimé et ont  fait des blessés et un mort. 

La nationale nº1,  l'avenue de la Victoire,  les boulevards Eyedema, Jean Paul II,  de la Kara... il était quasi impossible de circuler sur ces voies ce mardi et pour cause, chauffeurs et  conducteurs de taxi moto ont bloqué les voies à l’aide des barricades. Ceci pour exprimer leur vif mécontentement suite à l'augmentation non justifiée des prix des produits pétroliers à la pompe. 

Le pire de cette scène de blocage des routes s'est produit au carrefour GTA où les manifestants ont sans pitié réduit aux cendres un bus de SOTRAL.

Et comme toujours les manifestations au Togo ne sont jamais sans répression,  les forces de l'ordre ont une fois encore fait preuve d'agressivité qui a occasionné plusieurs blessés et un mort par tire à balle réelle. 

Un peu plus tard dans la soirée,  sans surprise,  c'est un communiqué du gouvernement qui vient condamner la protestation. 

Également ce communiqué comme on pouvait s'y attendre à expliquer sans convaincre. 

Le comble dans cette situation est l'augmentation qui rime avec la grève à répétition des enseignants qui jusqu'alors n'ont toujours pas obtenu gain de cause. Tout porte à croire que le mandat social de Faure Gnassingbé entamé depuis avril 2015, n'est que l'incarnation de moquerie vis à vis du peuple côtoie au quotidien la  misère. 

Mawuena E. 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire