COLLÈGE PROTESTANT DE LOMÉ-TOKOIN, UNE ÉCOLE DE FUTURS DÉLINQUANTS ET PROSTITUÉES?


L'école d'après le dictionnaire "Petit Robert", est définie comme un centre de formation où l'on reçoit des enseignements.  Mais au Collège Protestant de Lomé Tokoin,  en dehors de l'enseignement l'on se forme à la délinquance et à la prostitution.

École de renommée nationale pendant des années, le Collège Protestant de Lomé Tokoin perd de nos jours cette place. Et pour cause, en dehors des heures de cours,  c'est à dire les après-midi,  c'est le banditisme qui prend place. 

Un tour dans l'enceinte du Collège Protestant de Lomé Tokoin, dans les après-midi,  c'est comme dans un ghetto des délinquants de Chicago.  Et quand il se fait un peu tard,  déjà à 18h c'est comme le coin des prostituées de Déckon.

Ils sont nombreux ces élèves, collégiens et lycéens considérés comme relèves de demain qui malheureusement s'adonnent à une vie de débauche. L'habillement des jeunes filles de cette école est tout à fait celui des prostituées qui se promènent dans les boîtes de nuit de la capitale. Mini-jupe avec des cuisses exposées, des fois avec le caleçon visible,  c'est la tenue à la mode pour les filles du collège protestant. 

S'agissant des jeunes garçons,  ils s'habillent au style américain avec des coiffures
 indignes d'un élève. Et c'est avec des bâtons de cigarette à la main qu'ils font leur show. 

Sur la cour comme dans les coins de l'établissement,  ces jeunes élèves se donnent souvent le vilain plaisir de s'embrasser voire de faire l'amour en plein jour tout comme dans l'obscurité. 

Tout ceci se déroule,  la plupart du temps devant les enseignants et les premiers responsables de l'établissement qui souvent se contentent des cuisses administratives de leurs élèves. Non seulement ils se contentent de ces cuisses mais aussi se permettent d'avoir des aventures avec celles-ci.

Pour la promotion de ce banditisme auquel se livrent ces élèves, ce sont de multiples soirées récréatives qu'ils organisent souvent, tout ceci en,  complicité avec l'administration de l'établissement. 

Au cours de ces nombreuses soirées culturelles,  l'établissement se transforme en boîte de nuit.  Et le comble dans tout ceci est que le Collège Protestant est une école confessionnelle qui regorge les enfants des hautes personnalités du pays. 

Si une telle école de renommée présente une telle image, la question est de savoir si le Collège Protestant de Lomé Tokoin est-elle devenue un centre de formation des prostituées et de futurs délinquants ? 

Il urge donc aux dirigeants de cette école et les parents d'élèves de prendre leurs responsabilités vis à vis de l'avenir de leurs enfants. 

Mawuena E. 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

21 commentaires:

  1. Bonjour, je suis un ancien élève de cet établissement et cela me blesse. D'autant plus qu'avec un titre aussi parlant, l'article soit lui-même creux. Si vous vous basez essentiellement sur l'habillement des élèves pour les qualifier de prostituée, votre raisonnement frise le ridicule. Au demeurant, le collège protestant n'est pas la seule école qui compte des jeunes qui s'habillent de cette manière-là. Encore qu'il faut prouver statistiquement s'il y a un nombre définis de jeunes s'habillant de manière légère. Combien sont-ils ? le font-ils tous les jours ? le font-ils en uniforme ou après les cours ? etc.

    Vos propos ne sont appuyés d'aucune preuve. Vous vilipendez à tout va un établissement de renom en quelques paragraphe sans pour autant faire un rapport clair entre la prostitution et l'établissement.

    Vous êtes comme ces africains malhonnêtes cherchant à perdre le temps à chercher des noises aux autres. En espérant que des lecteurs normalement constitués vous lisent, ils comprendront comme moi que votre article ne vaut rien.

    D'ici là quand vous aurez des preuves claires et tangibles pouvant lier une quelconque prostitution ou un rapport sexuel tarifé entre quelque élève du collège protestant et un individu quelconque de ce pays ou même du monde entier, faites nous le savoir, au lieu de vous perdre dans des insinuations sans tête ni queue. Vous êtes la lie de cette population. Vous devriez en avoir honte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis aussi ancien de cet établissement au lieu de vous perdre dans des allégations sans réels fondements concentrez vous plutôt sur de vrais problemes. Ne venez pas dénigrer un établissement de renommée. Vous faites juste pitié.

      Supprimer
  2. Arrêter d'écrire pour écrire journalistes togolais faites votre travail

    RépondreSupprimer
  3. Je suis profondément choqué par une telle calomnie, diffamation à l'égard de toute une institution d'une part et de la communauté protestante du Togo. D'où tenez vous vos sources?avez vous de preuves de ce que vous avancez??? Réfléchissez à deux fois avant de pondre des articles dignes de quelqu'un qui a 2 ans d'âge. Vous faites tout simplement honte à votre profession.. Et sachez une chose ce sont les *pseudo bandits**dont vous traitez les actuels et anciens sociétaires de cette école qui dirigent le pays aujourd'hui et cela est de plus marqué par le fait que notre président et passé par cette école même les opposants et bons nombres de hauts fonctionnaires de l'État.. Et pour finir si le collège PROTESTANT DE LOMÉ TOKOIN a pu transformer des # bandits* et des * prostitués * en des hommes respectables,de pouvoir c'est qu'il y'a un immense travail qui est en cours dans ce collège pour sortir les meilleurs élèves possibles pas seulement sur le plan intellectuel mais humain , moral et c'est pas en sortant des débilités pareils que cela va changer quelque chose au bon travail qui y est abattu.

    DIEU DONNE SES PLUS DURS COMBATS ET SES PLUS FORTS GUERRIERS..


    LE CHIEN ABOIE LA CARAVANE PASSE...............


    j'espère QUE CECI VOUS DONNE MATIÈRE À REFLEXION...


    JE SUIS FIER D'ETRE PASSER PAR CE COLLÈGE ET C'EST SANS AUCUN DOUTE QUE JE PEUX AFFIRMER QUE LES ANNÉES QUE J' AI PASSÉ LA BAS FONT PARTIES DES PLUS BELLES DE MA VIE...

    RépondreSupprimer
  4. Les batards peuvent parler
    On s'en fou des langues de putes
    Tu parles de futurs delinquants on t'a pas dit que celui qui gouvrrne ce pays il est passé a Prostestant ?
    Les statistques vont encore parler a la fin de l'annees scolaire
    Les hommes mentent mais les chiffres ne mentent pas
    Si t'as faim tu n'as qu'a vnir voir le Directeur pourqu'il te trouve un boulo de gardienage cest simple

    RépondreSupprimer
  5. Franchement trop c'est trop. Ces derniers temps nos journalistes sont plus dans la désinformation que l'information. C'est vraiment une honte. Vous êtes une honte pour le pays messieurs les journalistes

    RépondreSupprimer
  6. Ça c'est du n'importe quoi! Vous n'avez rien d'autres à faire que de raconter des calomnies et vous vous qualifiez de journalistes... honte à vous!

    RépondreSupprimer
  7. Je n'ai pas fais le Collège Protestant mais les statistiques ont toujours parlé en faveur de cet école qui a su former et produire des cadres de qualité qui servent aujourd'hui ce pays. Il est aussi vrai que le sérieux dans le travail n'est plus le même qu'il y a quelque années mais ceci rentre dans un débat général sur l'Ecole togolaise aujourd'hui. Pour avoir ciblé une école précise sur une question aussi délicate, votre article parait un peu trop léger. L'Idée y est(peut être) mais la plume n'y est pas.

    RépondreSupprimer
  8. Hum mais c'est quoi ce tissu de mensonges? Chaque matin le surveillant general est au portail à surveiller la tenu scolaire et de 2 les apres midi ce sont des eleves d'outres établissements qui viennent semé le désordre.
    Mais dis donc vous faites la honte des journaliste togolais please changé de metier , vous n'etes q'un calomnieur

    RépondreSupprimer
  9. éleve au cplt22 mars 2017 à 18:12

    Une question :somme nous les seuls a venir aux soirées et les eleves de solidarité ou de plateaux qui viennent pouvez vous faire la différence?

    RépondreSupprimer
  10. Pour moi il n'y a qu'un journaliste raté n'ayant pas de véritable sujets ou assez aveugle ou peureux pour voir où s'attaquer aux réels problèmes pour perdre son temps à inventer des histoires pareilles. D'abord Oui les élèves du collège protestant vont à des soirées pour la plupart parce-que leurs parents le leur permettent, ensuite les élèves du collège protestant portent ils une marque sur le front pour qu'en soirée on sache qu'effectivement ce sont des élèves du collège protestant et non des élèves d'autres établissements scolaires ? Je ne viens pas défendre une vie de débauche, c'est juste que ce genre d'articles insensés n'ont pas leur place.

    RépondreSupprimer
  11. Seul un individu possédé peut écrire de telles absurdités. Au lieu de viser le sommet vous vous abaisser à ceci. Actuellement chers Messieurs vous êtes la risée du pays,c'est vraiment pathétique. Commencé par trouver des preuves de ce que vous avancez au lieu de chercher le plus de lecteurs possible. Ce n'est plus de journalisme mais de la diffamation gratuite pour nuire à autrui. Honte honte honte sur vous.

    RépondreSupprimer
  12. Mes amis, je ne sais pas pourquoi vous vous laissez emporter. Qui ne connait le collège protestant? Qui ne connait pas comment l'administration fonctionne? Qui ne connait pas les règles strictes sur les tenues des élèves? L'administration ne peut pas contrôler les élèves en dehors de l'établissement et des heures de cours. Oh non. Laissez un quelqu'un venu de nulle part qui se dit journaliste raconter ce qu'il veut. Cest son astuce pour se faire remarquer. Chaque chose a son temps. Et on finit pas payer. Les idiots et les salops ont leur place alors laissez-le à sa place. Dans les ombres. On a d'autres choses à faire. Et pour rappel cet le colpro qui a fait de nous ce que nous sommes aujourd'hui et bien plus il a formé beaucoup de cadres. Il le fera toujours.

    RépondreSupprimer
  13. Des propos gauches comme ça du genre publier sur tous les réseaux des âneries pour faire le buzz çsociauxa fait juste pitié . Lorsque l'on sort du college protestant de Lomé tokoin, On est apte à réfléchir,mais vous avec cet article là vous pouvez que vous n'avez même pas la place d'un élève inscrit en 6e au collège protestant de Lomé tokoin.
    FIER D'ÊTRE DU CPLT

    RépondreSupprimer
  14. Je suis une ancienne élève de la dite école où j ai fais 7ans d étude,que du n importe quoi, lorsqu on donne des informations on les appuis avec des preuves et des statistiques,attelez vous à écrire sur ce qui puisse développer l éducation dans notre pays au lieu de la dénigrer par de telles articles c'est pitoyable.

    RépondreSupprimer
  15. Je suis une fidèle de la paroisse protestante de Lomé Tokoin et suis vraiment choquée par tout ce que je viens de lire dans votre article. Si vous vous basez seulement sur les soirées pour affirmer de telles mensonges c'est grave. Moi j'ai été major général dans mon lycée et je peux vous dire que souvent pendant les soirées se sont ceux qui viennent d'ailleurs qui font des bêtises car les responsables d'écoles connaissent leurs élèves et il est difficile à ces derniers de poser des actes horribles auxquels vous venez de faire allusion. Vous avez offensé le responsables de l'église protestante, le corps enseignant e tout ceux qui d'une manière ou d'une autre œuvrent pour l'éducation de ces élèves. Réécrivez un autre article et excusez vous auprès de tout ces personnes sinon le collège va porter plainte et moi je vais œuvrer pour cela. A bon entendeur salut!

    RépondreSupprimer
  16. Vous montrez encore une fois la faiblesse des journalistes togolais dans votre article en diffusant la mauvaise information aux differents lecteurs.Votre article est sans fondement,ça montre que vous n'avez pas verifier la source de votre information,vous ne racontez que des aneries,selon vous les eleves du college protestant ne copient que la mode anglaise si ,le reglement fixe des règles qu'ils respectent puisque les surveillants renvoient les élèves qui osent outre ces règles?Vous affirmez qu'ils tiennent des cigarettes à la main,disposez vous de la liste entière des eleves du collège protestant pour pouvoir les distinguer des autres eleves ou avez vous effectuez un test confirmant la presence de taba dans leur organisme?

    RépondreSupprimer
  17. non mais quelle exageration?? Ns somme au 21eme siecle apres tout. Tes propos sont archaique frere. C'est honteux de ta part. Regretable

    RépondreSupprimer
  18. une cécité journaliste, une myopie intellectuelle et une mauvaise foie se révèlent sur l'auteur de cet article.

    Si ce journal veut toujours garder son crédit auprès des togolais en particulier, il lui faut être moins borné.

    RépondreSupprimer
  19. Une bande de voyous et de prostituées ne peuvent que de défendre.
    Courage à vous.
    Ceux qui se ressemblent s’assemblent.

    RépondreSupprimer
  20. Même si c'était un seul élève qui s'habille de manière indécente dans cette école confessionnelle, c'est le lieu de le dénoncer. Mais malheureusement, les gens préfèrent s'en prendre au journaliste au lieu d'aller vérifier les faits et trouver des solutions idoines pour la prospérité de l'Institut. Bande d'hypocrites. La vérité blesse toujours les malhonnêtes. Le président est un ancien élève, le président n'a pas de première dame mais beaucoup d'enfants. C'est un bon ancien élève oui!

    RépondreSupprimer