LES FEMMES SOLIDAIRES S'ENGAGENT ET APPELLENT A LA PARITE 50-50

Célébrant la Journée internationale de la femme en différée ce dimanche,  les femmes solidaires se sont fixées de nouveaux objectifs. Elles s'engagent à la parité 50 - 50 pour les prochaines échéances électorales à venir. Elles étaient nombreuses autour de leur président pour prendre cet engagement. 

S'inscrivant dans leur logique traditionnelle de célébration de la Journée internationale de la femme, les femmes solidaires de la formation politique Organisation pour Bâtir dans l'Unité un Togo Solidaire (OBUTS),  se sont retrouvées ce dimanche pour marquer de leurs empreintes l'événement. Au cours de la rencontre, elles ont exprimé leur volonté de mener la lutte pour la parité homme et femme dans la gouvernance de la nation. 

Faisant de la parité une priorité,  la formation politique OBUTS envisage poser le pas dès les prochaines échéances électorales notamment les législatives et locales. Ainsi ont-elles exhorté "les pouvoir publics à instituer la composition des listes paritaires alternées au niveau des formations politiques".

A en croire la présidente des femmes solidaires BATALE-AGNEKETHOM Véronique,  il est inadmissible d'avoir un taux élevé des femmes dans le pays mais avec une minuscule représentation dans les institutions décisionnelles. C'est pourquoi elle invite ses collègues femmes à se mobiliser. 

"Le moment est venu de prendre nos responsabilités pour faire tomber les urnes,  après les autres barrières qui entravent l'accession à la place qui devrait nous échoir au sein de la société", a-t-elle insisté. 

Toujours dans la droite ligne de la parité,  OBUTS, à travers ses femmes solidaires préconise la suppression de la barrière linguistique dans les actes de candidature "afin que tous ceux qui ambitionnent de devenir député ou élu local,  puissent prendre part à ces compétitions".

Agbeyomé Kodjo,  président national du parti,  a, pour sa part,  encouragé le gouvernement à organiser de manière régulière des séminaires de formations à l'intention des femmes tant dans le milieu urbain que rural.

Dans le but de mener à bon port cette lutte,  OBUTS et ses femmes solidaires annoncent pour les prochains jours,  une campagne de sensibilisation. 

Mawuena E. 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire