OCCUPATION ANARCHIQUE DES VOIES PUBLIQUES, KOSSI ABOKA DIT ''NON''

Exposition des marchandises, stockage du sable et gravier sur les trottoirs et jet d'objets durs dans les caniveaux,  sont entre autres les actes inciviques à l'actif des Togolais notamment ceux de Lomé. Afin de ramener l'ordre sur les voies de la capitale,  le président de la délégation spécial de la préfecture du golfe,  Aboka Kossi,  a mené une tournée de désengorgement ce mardi. 

Du camp militaire d'Adidogomé au carrefour Caméléon,  c'est le tronçon qui a été libéré des occupations anarchiques et mis au propre. Les riverains de cette voie qui ont refusé de se conformer aux dispositions prises par la délégation spéciale de la préfecture du Golfe, ont simplement assisté impuissant à l'enlèvement de leurs marchandises, sables et graviers. 

En effet, l'occupation des trottoirs par les marchandises ou par des tas de sables et graviers, est souvent la cause des accidents de circulation.  "Ces occupations empêchent les piétons de marcher librement. Et sont obligés la plupart du temps à marcher sur la chaussée,  ce qui cause alors les accidents", a expliqué Aboka Kossi (Photo).

"Ces tas de sables et graviers laissés sur les trottoirs et donc sur les caniveaux, bouchent les trous et empêchent le libre passage des eaux de ruissellement en période de pluie", a poursuivi Aboka Kossi. 

Cette sortie de désengorgement a servi d’occasion de sensibilisation et de préavis. Ce qui soumet donc les contrevenants au payement des amandes. 

"Ceux qui ont décidé de défier le pouvoir public, sont soumis aux paiement des amandes allant jusqu'à 300.000f CFA", a indiqué le président de la délégation spéciale de la préfecture du Golfe. 

Cette sortie de désengorgement se poursuivra dans les jours à venir sur les autres tronçons de la capitale.

Mawuena E. 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire