POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TOGO, FAURE GNASSINGBE DOIT RECEVOIR SAMUEL KOFFI FANGNON

Nombreux sont ces togolais de la diaspora qui souhaitent revenir au pays afin d’apporter leur pierre à la reconstruction et de participer au développement de la Terre de nos aïeux. Et c’est le cas de Samuel Koffi Fangnon qui a le savoir-faire dans le domaine de la mécanique industrielle. Ayant compris que l’Afrique notre continent en général, et le Togo en particulier, ne pourrait se développer suivant le modèle des pays Asiatiques sans un « capital humain » qualifié, surtout d’une « formation massive des ingénieurs mécaniciens », le jeune togolais a initié un projet ambitieux  qu’il cherche à expliquer à Faure Gnassingbé.


Il s’agit de la création d’un centre de formation de 10.000 ingénieurs mécaniciens afin de permettre au Togo d’amorcer son développement industriel. Et Samuel Koffi Fangnon, ce jeune entrepreneur qui a installé sa société au Niger, depuis des années et réalise plusieurs projets de développement en Afrique de l’ouest, ne pourra pas dérouler son projet au Togo sans l’avoir partagé avec le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé vu la portée dudit projet.

  

Ainsi, de passage à Lomé, il tenté sans suite de rencontrer Faure Gnassingbé pour lui présenter son projet. Et tout ceci serait l’œuvre de l’entourage du chef de l’Etat. Du coup, il a décidé de publier une lettre ouverte portant sur le projet, avec l’espoir qu’elle serait lue par le chef de l’Etat. Lisez plutôt.



LETTRE OUVERTE

A

Son Excellence  

FAURE ESSOZIMNA GNASSINGBE

PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU TOGO

                                                                                                                                            

PROJET: Industrialisation du Togo

 Création d’un centre de formation de 10 000 ingénieurs mécaniciens au Togo



         Excellence,

Apres avoir parcouru le monde, aussi que les quatre continents, je me suis posé une question pertinente. Comment l’Afrique notre continent en général, et le Togo en particulier, pourrait se développer suivant le modèle des pays Asiatiques qui ont amorcé l’industrialisation avec beaucoup de succès ?



La réponse

         Tout pays développé où industrialisé, a pu amorcer son développement industriel grâce au capital humain, surtout la formation massive des ingénieurs mécaniciens.


Pourquoi des ingénieurs mécaniciens ?

       Nul ne peut ignorer un seul instant, le rôle d’un mécanicien dans la gestion des tâches quotidiennes dans notre vie, ainsi que la gestion des activités économiques dans le monde entier.

L’auteur de ce document va démontrer en quelques lignes l’importance d’un mécanicien dans notre univers.  

         Le mécanicien est un élément clé dans le succès de tout projet de Construction de bâtiment, Construction de route, Transport Aérien, Transport Maritime, Agriculture, Elevage, Transformation des produits Agricoles, Exploitation des Mines etc…

Le mécanicien est indispensable dans toutes les activités de production dans ce monde.



-       Prenons par exemple l’entrepreneur de bâtiment, il a besoin

d’un mécanicien pour assurer le bon fonctionnement de sa bétonnière ou la grue de levage sur un chantier de construction. Une panne de ces machines entrainera des dégâts financiers pour l’entrepreneur. 



-       En construction de route où l’on utilise des engins de terrassement, le mécanicien compétant est indispensable pour le bon déroulement du chantier. Au cas échéant, le chantier va tourner mal. L’entreprise va accuser des retards dans le délai d’exécution du contrat. Elle subira des pénalités, et des dégâts financiers.

-       Prenons  le transport Aérien ou Maritime, le pilote d’un avion ne peut décoller sans avoir l’autorisation du Mécanicien.

Le capitaine d’un bateau ne peut naviguer sans avoir l’autorisation du mécanicien.



-       Prenons l’agriculture mécanisée; la mécanisation de l’agriculture se fera par des ingénieurs mécaniciens.

La transformation des produits agricoles se fera par l’installation des usines de transformation. La construction de ces usines ainsi que leur maintenance seront assurées par des mécaniciens.


-       Dans le cas des minerais, le Pétrole, l’Or, le Phosphate, le Fer, le Manganèse. L’exploration ou l’exploitation des ces gisements demeurent toujours la compétence des mécaniciens.            



            En générale, l’industrialisation d’un pays se repose sur la compétence des ingénieurs mécaniciens que regorge ce pays.



Exemple et expérience des pays Asiatiques

             Les pays Asiatiques, l’Inde et la Chine ont compris que la mécanique est un élément déclencheur de l’industrialisation. Ils ont envoyé des jeunes pionniers dans les années 1960 et 1970 dans les pays développés pour apprendre la mécanique dans des écoles. Ces jeunes pionniers ont aussi appris la pédagogie (l’art d’enseigner) de la mécanique. Dés le retour de ces jeunes pionniers dans leurs pays respectifs, les gouvernements ont investi massivement dans l’apprentissage de la mécanique dans les collèges et lycées.  Par le biais de l’apprentissage massif de la mécanique, l’Inde et la Chine ont amorcé leurs industrialisations.



Recommandation

         L’auteur de ce document et porteur de ce projet, propose la création d’un centre d’excellence en mécanique au Togo.  Ce centre aura pour objectif, la formation de 1000 Ingénieurs mécaniciens par an et pour une période de 10 ans. Pendant les 10 années, le centre va former 10 000 Ingénieurs mécaniciens. Le Togo disposera d’un vivier de 10 000 Ingénieurs mécaniciens pour amorcer son développement Industriel.

Ces jeunes pionniers ingénieurs mécaniciens seront trilingues, Français, Anglais, Mandarin (la langue chinoise).   



Excellence,

Voici en quelque ligne un aperçu de mon projet pour un Togo émergent que je souhaiterais vous exposer plus en détail.



Bonne lecture



Samuel Koffi FANGNON



NB : JE SUIS UN CITOYEN CONCERNE PAR LE DEVELOPPEMENT DE MON PAYS



Whatsapp: 00227 97 97 86 32 - Tel: 00227 94 53 77 97 - Email: citoyensconcerne@yahoo.com


Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire