RÉPRESSION MILITAIRE, LA SOLUTION A LA CRISE SCOLAIRE?

Comme annoncées par la coordination des syndicats des Enseignants du Togo (CSET), les grèves ont repris leur droit de cité ce lundi matin sur l'ensemble du territoire national. Et comme les mêmes causes produisent les  mêmes effets,  les élèves ont une fois encore tenté de se faire entendre. 

Décidés à descendre dans les rues pour réclamer les cours,  les élèves ne parviendront pas à le faire ce lundi suite à une nouvelle observation de grève des enseignants. Et pour cause ils ont été contraints à un dispositif militaire qui ne dit pas son nom.

Jet de pierre et affrontement entre élèves et militaires, c'est ce à quoi ce résume la manifestation scolaire ce matin au lycée technique d'Adidogomé. Même scénario à l'intérieur du pays. Il est interdit aux élèves et enseignants de sortir de leurs établissements. Obligation aux enseignants de grever et interdiction aux élèves de manifester. 

Pourquoi faire le choix de la répression militaire face à une manifestation d'élèves qui ne réclament que le bon déroulement  des cours ?  En tout cas,  il est sans équivoque que le gouvernement n'a pas bonne foi à résoudre cette crise mais s'en tient à l'intimidation.

Mawuena E

Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire