''AU CŒUR DU DÉTOUR'', LE PREMIER LIVRE DE JOSÉPHINE AGATE DÉDICACE

Le week-end dernier au  Centre communautaire de Lomé-Tokoin, Mlle Joséphine Abidé Agaté a procédé à la dédicace de son premier  livre intitulé « Au cœur du détour » en présence de ses parents, amis et des professionnels des médias.

Jeune étudiante en droit privé option droit des affaires à l’Université de Lomé, Joséphine Agate (Photo) vient de mettre à la disposition des lecteurs  et particulièrement de la jeunesse un livre plein d’intrigue et d’émotion. Devant ses camarades d’amphis, parents et un public diversifié, elle a expliqué que ce livre est l’aboutissement de plusieurs années de travail sur la vie estudiantine. Etant issue du monde estudiantine elle-même,  elle évoque  dans son livre les ardeurs qui animent les nouveaux étudiants à l’Université de Lomé surtout ceux venus de l’intérieur du pays.

Elle raconte dans un registre très familier le cas  d’une jeune étudiante appelée Essénam, une fille très enthousiaste quant à sa découverte du monde universitaire à Lomé qu’elle a tant attendu. Dans
cette ville tant attendue, elle a fait la découverte d’un nouveau monde. Entre le devoir de  se consacrer à ses études comme lui avait recommandé sa mère avant son départ et la curiosité  de toucher du
doigt à tout ce que la nature  attrayante de Lomé  lui présentait, le choix de cette dernière  s’est imposé. Elle ne tardera pas à se retrouver piégée dans un tourbillon d’émotion indescriptible. Du coup,
elle sera victime des conséquences  désastreuses dues à sa naïveté et à son jeune âge.

Cet ouvrage de cinquante et une page (51) est un condensé de réalités que connaissent les jeunes et   nouveaux étudiants au sein de l’Université.

Joséphine Agate, à travers son analyse, tente de faire prendre conscience à ses jeunes frères et sœurs venant du nord et d’autres contrées du pays  du danger qu’ils courent s’ils se détournent de
leurs études, principal objectif de leur venue à Lomé.

Le public présent à la cérémonie a été émerveillé par non seulement le contenu et la qualité de cette œuvre mais aussi par la jeune personne qu’est l’auteure de ce livre. C’est donc dire comme  Corneille dans le
Cid que «  Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ».

EDA
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire