LA LANTERNE DU MMLK SUR L’ADHÉSION DU MAROC A LA CEDEAO ECLAIRÉE


Après son retour au sein l'organisation continentale,  Union Africaine (UA), le Maroc sollicite l'adhésion à la CEDEAO tout comme la Tunisie et le Tchad. Ces demandes d'adhésion ont suscité la réaction des organisations de la société civile dont le MMLK qui a saisi le représentant de la commission de la CEDAO au Togo pour avoir plus d'éclairage. 

Reçu le  5 avril 2017 par le Représentant Permanent de la CEDEAO, Garba Lompo, le MMLK a vu sa lanterne éclairée sur la demande du Maroc,  de la Tunisie et du Tchad à adhérer à l'organisation sous régionale,  de l'Afrique de l'ouest,  CEDEAO. 

En effet, la demande d'adhésion à la CEDEAO du Maroc, de la Tunisie et du Tchad n’est pas conforme à l'une des visions des pères fondateurs de cette institution,  qui met en priorité l'espace géographique. Se référant à cette disposition relative à l'espace géographique, Garba Lompo a informé les responsables du MMLK que "l'adhésion de ces trois pays à la CEDEAO,  ne sera chose  aisée et ne passera pas comme une lettre à la poste ...". Ce qui démontre que les chances d'adhésion de ces pays sont minimes. 

Désormais,  les doutes du MMLK sur l'adhésion de ces trois pays à la CEDEAO sont levés. Et il est aussi rassuré de la préservation des idéaux des pères fondateurs de cette organisation sous régionale.


Mawuena E.
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire