LES MINISTRES TOGOLAIS, DES ÉTERNELS RETARDATAIRES AUX CÉRÉMONIES OFFICIELLES

Pour la plupart des manifestations officielles,  les ministres de tutelles sont invités pour y prendre part et prononcer des discours. Le constat qui se dégage à ces différentes rencontres pour tous les ministres est le retard. Ils sont éternellement en retard. 

Souvent invités pour présider les manifestations officielles comme des  ateliers de formation, inaugurations, lancements de projets...,  les ministres togolais font preuve d'incivisme. Pour des rencontres prévues pour 8h par exemple, les ministres n'arrivent qu'après 9h même 10h soit une ou deux heures de retard sur le programme de l’évènement. 

Or, la plupart du temps, ils sont conviés à ces rencontres pour prononcer un discours d'environ une dizaine de minutes. Juste pour ce court discours, ils retardent le début de l’activité. 

Et le comble, à leur arrivée, ils ne manquent jamais de présenter des excuses comme quoi ils ont un agenda chargé. Ce qui n'est pas responsable mais qui prouve simplement le désir de ces derniers "se faire voir" et donner l'impression d'être celui qui fait bien son travail et qui est sur tous les fronts. 

Non seulement ils sont en retard aux rencontres auxquelles ils sont invités à présider mais à celle de leurs collègues du gouvernement. Et dans ce cas,  c'est pour perturber le bon déroulement de la rencontre car ils veulent toujours rester à la première place. C'était encore le cas ces derniers jours au cours d'une grande rencontre où des ministres que nous préférons taire leurs noms sont arrivés en retard et sans la moindre honte ont intimé l'ordre aux hôtesses de déplacer les invités qui ont pris place au premier rang afin qu'ils puissent occuper les sièges de devant.  

Tout ceci n'est qu'un manque de respect de l'autorité du peuple et la preuve d'incivisme qu'elle incarne. 

Tous les ministres sans exception,  par respect au peuple doivent faire preuve  de ponctualité sur les activités auxquelles ils sont invités ou doivent plutôt déléguer un de leurs représentants, mais encore faudra-t-ils que ceux-ci aussi soient à l’heure pour prononcer le discours d’ouverture pour lequel leur présence ait souhaité. Ceci pour éviter de retarder le début des rencontres. 

Mawuena E. 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Redaction GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire