LA NSCT EN CONCERTATION AVEC SES PARTENAIRES A KARA POUR LA RÉUSSITE DE LA CAMPAGNE 2017-2018



Dans le cadre de leur rencontre d'échanges périodiques, la Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT) et ses partenaires, les cotonculteurs se retrouvent depuis ce jeudi à Kara (ville située au nord à 400km de Lomé) pour évaluer les résultats de la campagne cotonnière 2016-2017 et prendre les dispositions appropriées pour une gestion de la campagne 2017-2018.

Prévue du 18 au 19 mai 2017, cette réunion de concertation pour la préparation et le lancement de la campagne qui est placée sous le thème : «  Tous mobilisés pour une augmentation et une optimisation accélérées de la production cotonnière à partir de 2017-2018 »,  permettra à la NSCT et ses partenaires de prendre les options devant concourir à la réalisation de l’objectif de 160.000 tonnes de coton-graine en 2017-2018 avec un rendement au champ de 1000kg à l’hectare. Un défi qui nécessite la mobilisation de tous les acteurs du secteur d’où l’initiative de la NSCT sous la supervision du ministère de l’agriculture avec la collaboration de la Fédération nationale des groupements de producteurs de coton (FNGPC) des réunions dans 187 différents lieux avec des rencontres de 2834 groupements sur les 3000 que compte le pays, en présence des chefs canton et de village.

Prenant la parole à l’ouverture des travaux de Kara, Nana Nanfamé (Photo), le directeur général de la NSCT, tout en invitant à une synergie d’action afin d’assurer aux cotonculteurs, la garantie de revenus substantiels et de continuer à contribuer à la lutte contre la pauvreté en milieu rural, n’a pas manqué de saluer la mobilisation des uns et des autres pour la réussite de la rencontre de Kara.

« Beaucoup de regards sont tournés vers nous, tant aux plans national qu’international ; et nous n’avons pas le droit de décevoir. Nous sommes tenus d’améliorer nos performances techniques tout en maitrisant nos couts de production dans le cadre de notre vision stratégique et dans le contexte d’obligation de résultats dans lequel nous évoluons avec notre budget programme. Il est donc impérieux de nous remettre en question pour définir avec sérénité les orientations pour relever les défis de l’heure » a-t-il indiqué.

Par ailleurs pour la réussite de la campagne 2017-2018 avec à la clé les 160.000 tonnes, Nana Nanfamé a souligné les mesures incitatives prises par sa direction et le gouvernement togolais en faveur des cotonculteurs. Il s’agit de la revalorisation du prix plenché de 230F de la vente du coton-graine à 240F/Kg, la baisse des prix des engrains et des insecticides, tout ceci pour motiver les producteurs à optimiser l’utilisation de ces intrants pour une bonne productivité. Au-delà de cela, d’autres mesures d’incitations sont prises notamment les partenariats noués avec certaines structures qui bénéficient de l’appui du Fonds national de la finance inclusive (FNFI) en crédits intrants vivriers, l’attraction animale à travers son équipement lancé est de nature à améliorer la force de travail des producteurs. Et la cerise sur le gâteau, cette campagne se passe sous le signe de la récompense des meilleurs producteurs et des meilleurs groupements.

« Je crois qu’il y a tous les ingrédients nécessaire pour que les 160.000 hectares pour 160.000 tonnes puissent être réalisées à condition bien sûr que dame nature nous accompagne » a-t-il conclu.
Rappelons que c’est la toute première réunion annuelle des acteurs de la filière à laquelle prenne part Nana Nanfamé après sa prise de fonction le 4 juillet 2016, comme directeur général de la NSCT.

Thierry A
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire