LES ÉTUDIANTS DÉVELOPPEURS TOGOLAIS AURONT FORT A FAIRE


La prochaine compétition régionale (Afrique) de programmation informatique qui se déroulera en Afrique du Sud connaitra la participation d’une équipe informatique en provenance du Togo. Le développement d’application est un domaine dans lequel évolue bien des centaines de personnes. Ils en font tout un métier et ce ne sont pas non plus les écoles de formations qui font défaut.
Pour avoir remporté samedi dernier la 3ème édition du Concours national de programmation informatique au Togo, les jeunes de « Braint du Centre informatique et de calcul » (CIC) de l’Université de Lomé seront en lice avec leurs homologues sud-africains. Défi de taille, ils le reconnaissent au moins. L’initiative vient de la société  MAPCOM Technologie qui mise sur la démonstration des capacités informatiques des étudiants sur le plan national et régional.
Ce même jour, c’était soixante-quinze (75) étudiantes et étudiants, d’universités publiques et privées au Togo qui se creusaient les méninges pour réussir les différentes  étapes du concours. Leurs frères étudiants du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Niger et du Sénégal faisaient un exercice similaire. Tout compte fait,  Braint du Togo  se hisse au deuxième rang dans la sous-région juste derrière le Bénin.
Prochain objectif : aller au pays de Jacob Zuma, affronter les champions de là puis les arracher  la première place bien qu’ils soient les meilleurs d’Afrique. Tout ceci devra passer nécessairement  par un rigoureux travail en amont. « Nous comptons nous entrainer encore plus dur parce que actuellement, ce sont les Sud-Africains qui sont les meilleurs sur le plan régional et nous comptons les dépasser cette fois-ci », s’est rassuré Cédric Koffi Agoliki, porte-parole des lauréats togolais.
Michaël Kpoatenon, chef service commercial de MAPCOM Technologie reconnait la place de la programmation en informatique et compte promouvoir les  plus doués.   « La base de l’informatique étant la programmation, nous organisons ce concours pour permettre à tous les étudiants de pouvoir exprimer leur talent, de travailler en équipe et de cultiver l’esprit de compétition » a-t-il laissé entendre.
Antoine A.

Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire