MÉDIAS: PLACE AU PROFESSIONNALISME !

 
Le jeu en vaut la chandelle. Les remontrances en valent le coup. C'est devenu chose commune pour les journalistes de se faire des guerres par médias interposés. Ils en ont fait assez et là ça ne peut plus continuer. Tel est de façon concrète, l’essence du communiqué rendu public par l'Observatoire Togolais des Médias (OTM) ce lundi 22 mai.

Le tribunal des pairs constate « avec amertume une escalade très inquiétante des dérapages à travers des médias au Togo.  En effet, malgré les appels répétés et les exhortations au respect des règles éthiques et de déontologie  qui régissent la profession, des journalistes n’hésitent pas à porter ouvertement atteinte à la règle de la confraternité et aussi à celle de la responsabilité à travers leurs publications et des émissions interactives sur des médias privés de la place ».

Cette situation n'est nulle part ailleurs avantageuse pour la Corporation. Elle assombrit plutôt le travail qui se fait au jour le jour.  Pour l'OTM, « cette façon  de s'en prendre à des confrères par des médias interposés ou de publier des infos dénudées de tout fondement, est de nature à ternir l’image de la presse togolaise » lit-on.

Pour couper court, l’institution d‘autocensure des médias s’il faut le désigner ainsi appelle les journalistes et professionnels des médias à plus de «  retenue » et au «  strict respect des dispositions du Code de déontologie des journalistes et de celles du Code de la presse et de la communication ».

Les responsables de médias sont donc conviés à plus de responsabilité et de professionnalisme dans toutes leurs publications afin de faire régner un climat apaisé. Les réseaux sociaux précise le communiqué « ne constituent toujours pas de sources fiables d’informations ».

Que ceux qui ont des oreilles, écoutent !

Antoine A.
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire