TOGO-BÉNIN : A BAS LA CRIMINALITÉ TRANSFRONTALIÈRE


 Si les réseaux de criminels ont imaginé une seconde qu'ils auraient la paix pour commettre leurs forfaits tant au Togo qu'au Bénin, ils se sont gravement trompés.  Les autorités béninoises et togolaises sont plus que jamais décidées à mettre un terme à la criminalité sur leurs frontières communes. 

Vendredi dernier, Les forces de sécurité du Togo et du Bénin ont mené de concert une opération de sécurité transfrontalière. Au terme de cette activité, une trentaine d'armes ont été saisies  et  près de 200 individus interpellés. Dans la foulée, la police a mis la main sur 44 motos volées, 2,7 kg de drogue, 16 pistolets et fusils de fabrication artisanale, 13 armes de guerre, des faux médicaments, du chanvre indien et des variétés de bois protégés.
Cette opération conjointe dénommée « Gbenondou 2017 », entendez « union » est la preuve que le Togo et son pays frère, le Bénin  ne comptent pas laisser des marges de manœuvre aux bandes de malfrats opérant dans les deux pays comme en territoire conquis.
Le ministre togolais de la Sécurité Damehane Yark et son collègue Saka Lafia du Bénin se sont réjouis de la réussite de cette opération. Ces deux patrons des questions sécuritaires ont reconnu que la coopération régionale est la plus idoine stratégie de lutte contre l’insécurité, les trafics et le terrorisme.

Il faut rappeler que le point de départ de cette coopération remonte en  novembre 2016 avec la  signature d’un mémorandum d’entente sur la coopération bilatérale en matière de sécurité suivie de  recommandations entre les deux ministres chargés de la sécurité lors d'une réunion à Lomé.

Antoine A.
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire