TOGO : RETOUR SUR LA VENUE DU CIMENT DANGOTE ET LES BOULEVERSEMENTS DU MARCHE


Hier encore, beaucoup décriaient la venue des ciments du richissime nigérian Aliko Dangote. Aujourd’hui le sujet ne fait même plus débat mais il faut bien revenir sur cette vente qui devrait être bénéfique aussi bien pour les acheteurs que l’Etat. Retour sur cette entrée fulgurante du ciment Dangote au Togo à un moment ou la pénurie de ciments était réelle avec une flambée des prix. Une entrée qui a créé une peur bleue aux principaux distributeurs de ciments au Togo.

Un prix défiant toute concurrence

Le premier constat des acheteurs à la venue du ciment nigérian est qu’il coûte moins cher que ceux proposés sur le marché. De plus, le tout nouveau semble de qualité supérieure bien que l’emballage soit en plastique selon les témoignages de quelques utilisateurs (maçons, chefs de chantier, propriétaires terriens)…En d’autres termes, l’homme d’affaire Dangote souhaitait vendre la tonne de ciment à 65 000 francs CFA soit 16 000 francs CFA de moins que le prix appliqué au Togo.  Cette approche n’a pas plu aux sociétés concurrentes en l’occurrence CIMTOGO. Pour ce faire, il a été demandé à l’Etat de revoir, mieux d’harmoniser les prix. Cette situation, bien que n’étant pas du gout des consommateurs, ils n’ont fait qu’accepter à contre-gré un prix unique de 81000 F la tonne.

Prix unique ou rien
"Vous avez peut-être raison de penser que Dangote aurait pu (…) vendre le ciment à moins de 80 000 francs CFA (environ 160 dollars US). Avant son arrivée, je m'étais mise d'accord avec les commerçants pour ne plus homologuer le prix du ciment. Par la suite, nous avons dit à Dangote que nous avons décidé de vendre le ciment au même prix", avait expliqué aux députés la ministre du Commerce, Bernadette Legzim-Balouki.
Au  Parlement, le débat a été plus que houleux. Nombreux sont ceux qui pensent que l’Etat manque de volonté et ne souhaite pas aider les populations. Si Dangote propose un prix moins que les autres, cela n’est en rien un problème ont laissé entendre certains. "Dangote veut vendre le ciment moins cher que le prix en vigueur au Togo. Si on veut aider les populations, on n'a qu'à demander aux autres cimenteries de baisser leur tarif, et non à Dangote de relever son prix", a dénoncé un parlementaire.
Marché stable
Aujourd’hui, plus personne n’en parle. Les prix sont acceptés  ou du moins imposés et les Togolais se sont bien adaptés. Le marché s’est vite stabilisé et chacun y trouve pour sa part. Tous les ciments, que ce soit Dangote, Fortia ou encore CIMTOGO sont au même prix. Les utilisateurs ne souffrent plus des questions de pénuries puisqu’ils ont à leurs dispositions une panoplie de ciments. Il ne reste plus qu’à choisir !
On estime au Togo à 2 millions de tonnes par an, la capacité de production des sociétés Diamond Cement , CIMTOGO et Fortia. Cette quantité est jugée suffisante pour couvrir les besoins des consommateurs estimés à 1.250.000 tonnes.
La rédaction
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire