12 MOIS DE SURSIS, UNE PEINE POUR FAIRE TAIRE DÉFINITIVEMENT SATICHIVI


Sans surprise, le parquet de la chambre correctionnelle du tribunal de Lomé a requis une peine de 12 mois de prison avec sursis au sieur Satichivi. Une peine qui oblige ce dernier a resté dans sa coquille. 

Pour les 12 prochains mois,  le leader du mouvement estudiantin LTDE, Foly Satchivi (Photo) jouira de sa liberté mais ne pourra en aucun cas se permettre de s'inviter dans une affaire pouvant le conduire devant les tribunaux. 

12 mois d'emprisonnement assorti de sursis,  une peine méritée pour Satchivi?  Nous ne saurons le dire. Mais ce qui est sûr,  avec une telle condamnation,  les revendications estudiantines ne seront plus d'actualité. 

Car, pour avoir été condamné à une peine d'emprisonnement assortie de sursis, Satichivi demeure un condamné et court le risque d'incarcération s'il commet d'autres infractions au cours de la période de sursis.  Ainsi donc,  au risque de se faire arrêter de nouveau,  Foly Satichivi n'a d'autres choix que de ranger sa plateforme revendicative dans un tirroir. 

On peut comprendre alors que les 12 mois de sursis ont été requis pour faire taire définitivement les étudiants.

Esaie E. 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire