BAWARA: "LA DÉTENTION DE KPATCHA N'A RIEN A VOIR AVEC LE PROCESSUS DE RÉCONCILIATION"


Le ministre Gilbert Barawa sur le plateau de la chaîne panafricaine Africa 24 ce mardi, n'est pas allé par 4 chemins pour mettre la différence entre la détention de Kpatcha et processus de réconciliation en cours au Togo. Pour lui les deux cas n'ont aucun lien. 

Invité dans l'émission "Africa News Room" sur Africa 24,  le ministre de la fonction publique, s'est prononcé sur le processus de réconciliation en cours au Togo. 
En outre le bilan du processus établi,  le ministre Bawara a été contraint par la présentatrice de l'émission,  à faire un rapprochement de la réconciliation et la détention du demi-frère du président de la République,  Kpatcha Gnassingbé.

D'après le ministre Gilbert Bawara (Photo),  la détention de Kpatcha Gnassingbé fait suite à un crime dont il est coupable. Ce qui n'a rien avoir avec la réconciliation en cours "malgré que ce  dernier ait demandé d'excuse publiquement". 

La détention de Kpatcha n'a rien à voir avec le processus de réconciliation" a-t-il précisé. 

Pour se justifier,  le Ministre Bawara a ajouté que "le processus de réconciliation en cours, ne prend en compte que les événements socio-politiques entre 1958 à 2005. Or, l'affaire de Kpatcha n'a lieu qu'en 2009".

En effet, le demi-frère du chef de l’État et ancien ministre de la défense est reconnu coupable d'atteinte à la sûreté de l’État. 

Alors, Gilbert Bawara a-t-il raison?  Ou Faure Gnassingbé devrait libérer son frère et ouvrir peut être le bal de la réconciliation? La question reste posée. 

Esaïe E.
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire