DÉJÀ 2559 CAS D'ACCIDENTS AU PREMIER SEMESTRE 2017


2559, c’est le nombre des accidents de circulation enregistré au premier semestre  de l’année en cours, soit du 1er janvier au 11 juin.

C’est le chiffre donné par le ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehane  ce jeudi en conférence de presse sur la situation sécuritaire des 6 premiers mois de l’année.

Pour le compte du premier semestre de l’année, la police et la gendarmerie ont enregistré 2559 cas d’accidents qui ont fait 5215 blessés et occasionné la mort de 315 personnes. Ces accidents, sont généralement causés par le non-respect du code de la route.

S’agissant des engins impliqués dans ces accidents, ceux à deux roues détiennent le record avec 3083 cas.  Les véhicules légers en ont occasionné 1167 cas, les poids lourds 444 et les trains 2.

Outre les cas d’accidents, ceux des braquages aussi ont été enregistré sur la même période. Ils sont au total 19 cas qui ont occasionné la blessure de 11 personnes.
Également au cours de ce premier semestre les services de police et de la gendarmerie ont enregistré  22 cas de vol à mains armées, 48 meurtres et lynchages, 61 cambriolages et 14 vols de voitures.

Parlant des causes de ces accidents, on note la violation des feux terricoles, l’excès de vitesse, l'état d'ivresse des conducteurs.

Au cours de ces 6 premiers mois, la gendarmerie à travers l’opération «Entonnoir » a mis la main sur 310.970 litres d’essence frelaté. Cette saisine a permis l’envoie de 47 individus à la prison. Ce commerce illicite de carburant a d’ailleurs été à l’origine de l’incendie de deux
bâtiments et a causé 22 morts notamment.

Face à ces cas d’accident qui deviennent de plus en plus inquiétants,  le ministère de la sécurité et de la protection annonce de nouvelles mesures en l’occurrence  le test de dépistage de drogue et d’alcool sur les routes.

Outre ces nouvelles mesures à venir, il sera déjà demandé aux forces de sécurité plus de rigueur dans leur travail surtout ceux qui auront la charge de régulier la circulation.

 « De jour comme de nuit, qu’il pleuve ou qu’il neige, nos services ne croiseront pas les doigts », a insisté le Col Yark Damehane (Photo).

Toujours dans le cadre d’assurance de la sécurité et de la protection
civile, le ministre Yark et le commissaire général des douanes Kodjo Adedzé se sont rendu dans la matinée aux postes de frontière de kodjoviakopé et de Sanvi-kondji, pour constater le travail de leurs éléments.

Esaïe E.
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Charles K. P. AKOUETEH

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire