LE BAC I DÉBUTE DANS UN CLIMAT DE PAIX


Ce mardi, a débuté sur l’ensemble du territoire national le premier examen de fin d’année, le baccalauréat première partie (BAC I). Le ministre Komi Tchakpélé des enseignements primaire et secondaire et son collègue de la formation professionnelle,  Geoges Aidam, ont fait

le tour de certains établissements  de Lomé  pour constater le déroulement effectif des épreuves.
Du complexe NDE, au lycée moderne d’Adidogomé passant par l’institut Kouvahey et le lycée technique d’Adidogomé, le constat a été le même. L’examen a démarré effectivement avec les épreuves de français sans souci majeur.

Au vu du déroulement de cet examen dans un climat de paix, le ministre des enseignements primaire et secondaire, Komi Tchakpélé n’a pas caché sa satisfaction.

« C’est une grande satisfaction pour nous de constater le déroulement des épreuves dans un climat de paix malgré les perturbations, qu’a connu l’année scolaire», a-t-il souligné.

Au-delà du constat, il a aussi adressé un message de soutien aux candidats.  « Durant l’année, vous vous êtes sacrifiés en venant aux cours matin et soir et en apprenant vos leçons ….  C’est le moment  de valoriser ce sacrifice en donnant le meilleur de vous-même. Et nous, nous ne pouvons que vous souhaitez une bonne chance », a-t-il conclu.

En termes de chiffre, ils sont 52.193 dont 18.321 filles  postulants pour valider le ticket donnant accès à la classe de terminale. Ils sont répartis dans 126 centres d’écrits à travers le territoire
national.

Les épreuves de cet examen prennent fin le samedi prochain avec les épreuves facultatives.


Ésaïe E.
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire