L'ELIMINATION DE LA THA AU COEUR D'UNE RÉUNION DE MONITORAGE A LOMÉ

logo de l'OMS
Au Togo, la trypanosomiase humaine africaine (THA) est découverte depuis le 19e siècle. Les principaux foyers étaient successivement découverts dans les régions,  appelées aujourd’hui, des Plateaux, Centrale, Kara et Savanes. Bref sur toute l’étendue du territoire togolais en dehors de la région maritime. Une diminution drastique a été constatée vers les années 60. Une résurgence des cas dans les années 80 mais la redynamisation de la surveillance à travers le service des grandes endémies puis le programme national de lutte contre la THA avec l’appui de l’OMS a permis de combattre efficacement la maladie. Le dernier cas confirmé remonte  à 1996.
 
Cette bonne nouvelle n’a pas fait baisser les bras des autorités. La lutte contre la THA ( communément appelé la maladie du sommeil) est toujours de garde et renforcée. C’est ce qui explique cette réunion ( la quatrième du genre) des praticiens de la santé du Togo et du Bénin, ce mardi 13 juin 2017 à Lomé. Pendant trois jours, les experts et techniciens de lutte contre cette maladie vont  plancher encore sur les nouvelles stratégies à adopter, pour maintenir le cap.

Placée sous le thème « Réunion de monitorage de l’élimination de la trypanosomiase humaine (THA) à Trypanosoma brucel gambiense dans les pays endémiques d’Afrique de l’Ouest », cette rencontre, selon Mme Lucie IMBOUA, Répresentante de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) Togo, « offre l’opportunité aux experts que vous êtes de faire le point de la mise en œuvre des activités de surveillance de la THA sur les différents sites des deux pays et de formuler des recommandations qui pourront être capitalisées dans la région africaine de l’OMS ».  Une rencontre de haute importance car « … les conclusions et recommandations de cet atelier aideront les gouvernements des pays concernés à appliquer les meilleures stratégies ayant fait leur preuve notamment dans les zones à risque élevé » a – t – elle conclu.
 
Pour le Coordonnateur national de programme de lutte contre la THA au Togo, M. Kossi Badziklou : « Le processus de certification de l’élimination de la THA comme problème de santé publique au Togo est en bonne voie, je suis persuadé qu’il en est de même pour le Bénin. Je me réjouis de la présence à nos côtés de l’OMS , notre partenaire fidèle » a – t – il déclaré.
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Charles K. P. AKOUETEH

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire