LOMÉ : UNE ADOLESCENTE « MALTRAITÉE » PAR SES PARENTS PREND LA FUITE


Il y a de ces histoires que l'on voit à la télé en pensant à la fiction. Or ça arrive  et met en péril la vie et l’avenir de certaines personnes. Le fait s'est produit à Lomé, dans un  quartier non loin de la plage.

Teint noir, sourire angélique, corpulence  imposante, Esther a 15 ans. Elle vit avec son père et sa marâtre depuis que sa mère est décédée. Elle ne va pas à l’école mais aide ses parents dans les tâches ménagères puis porte son assistance à un proche propriétaire d'un cafétéria.

Six ( 6) jours sur sept (7) par semaine, Esther est en altercation avec sa marâtre pour des motifs futiles : non-lavage des assiettes à temps, embêtements, etc.... A la longue, elles sont devenues des ennemis sous un même toit. Le père, lui ne parle pas beaucoup et donc a de la peine à calmer les nerfs. Étant en location, ces combats interminables font intervenir le voisinage. La maison est devenue un ring, une salle de boxe où deux femmes , la fille de 15 ans et sa marâtre d'une trentaine d’année se battent, se blessent et se détestent avant de s’entendre quelques rares fois.

Le comble arriva

Certains diront que tout ceci peut arriver même au nez et à la barbe d’un père de famille. Peut-être ! Le comble arriva lorsque la dame commence par accuser le père d’inceste. Autrement dit, il couche avec son enfant. Là, ça n'a pas été facile. En tout cas, pas à notre connaissance. Le père a rapidement réprimandé sa femme en répétant que cela était impensable et impossible. Page close !

Dans tout ceci, l’enfant encaisse, supporte et digère. Tout a explosé le jour où elle est sortie sans permission. On dirait que le ciel est tombé sur sa tête. Place à son père de l’infliger la sanction idoine. Les coups de bâton passait partout . Elle a été bien battue et ses cris attestaient qu’elle avait mal. Tout le voisinage s’est attristé.

Quelques jours  après,  l’adolescente a disparu sans laisser de traces. Où est-elle passée ? Qui l’héberge ? Un homme ? Une femme ? Un proche ? Jusqu’à ce jour, personnes n'est en mesure de la retrouver sauf ceux qui ont prétendu l’avoir croisé ici ou là.  Une jeune fille , toujours dans la fleur de l’âge, désormais laissée pour compte, ça  fait penser.

Antoine A.
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? Charles K. P. AKOUETEH

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire