ONZE PARTIS DE L’OPPOSITION SE COALISENT POUR OBTENIR LES REFORMES


Face au refus du parti au pouvoir, Union pour la République (UNIR), de faire les réformes politiques et institutionnelles telles que recommandées par l’Accord politique global (APG) et la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR), onze partis parlementaires et extraparlementaires de l’opposition togolaise se coalisent pour accentuer davantage la pression sur le gouvernement en vue d’obtenir les réformes.
 
En conférence de presse ce jeudi à Lomé, ces onze partis politiques ont mis l’accent sur l’importance de leur unicité d’action pour faire fléchir le régime de Lomé en vue des réformes institutionnelles et constitutionnelles. Et pour y arriver, chaque parti s’engage à se défaire de son idéologie et se mettre d'accord sur l’urgence de l’heure, c’est-à-dire les réformes.

"Nous voulons juste lutter ensemble pour avoir les réformes. Nous avons laissé les autres choses pour se consacrer à ceux qui nous rassemble", a indiqué Jean-Pierre Fabre, président de l'Alliance nationale pour le changement (ANC).
Par ailleurs, ce regroupement de partis politiques a saisi l’occasion de cette conférence de presse pour lancer un appel au peuple togolais à reprendre la lutte pour se libérer du joug du régime.

Rappelons que les onze partis sont du CAP 2015 et du regroupement des 6 partis politiques.

Thierry A.
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire