DE HAUTES PERSONNALITÉS ONT DISCUTÉ AVEC LE PRÉSIDENT FAURE


En marge des travaux de la 29ème session ordinaire de l'Union Africaine, le président  Faure Essozimna Gnassingbé a eu des  entretiens  ce lundi avec de hautes personnalités. Il s'agit entre autres du chef de l’État palestinien Mahmoud Abbass,   l’ambassadeur Yoshifumi Okamura, représentant du gouvernement japonais pour la paix et la stabilité internationales.

Avec le chef de l’État Palestinien, l’entretien a porté sur des questions d’intérêt mutuel tenant à la coopération bilatérale et à la coexistence pacifique entre les peuples.

La seconde audience a été accordée à l’ambassadeur Yoshifumi Okamura, représentant du
gouvernement japonais pour la paix et la stabilité internationale. Celui-ci étant déjà au poste Togo  durant plusieurs années a  félicité le chef de l’État pour sa récente élection à la présidence en exercice de la CEDEAO. Les perspectives du partenariat entre le Togo et le Japon, notamment dans le cadre de la mise en œuvre de la TICAD étaient également au centre des échanges, de même que les efforts de renforcement de la paix sur le continent.

Le président Faure Gnassingbé a ensuite reçu  Amina Mohammed, Secrétaire générale adjointe des Nations unies. Avec celle-ci, les relations entre l’institution onusienne et l’Afrique de l'ouest ont été évoquées.

En avant dernière position le président Faure Gnassingbé s'est entretenu avec le Pr Yemi Osibanjo, Président par intérim de la République fédérale du Nigéria. Au cours de cet entretien,  les deux hommes ont discuté de l’intégration régionale au sein de la CEDEAO. .

Le Directeur exécutif du Fonds mondial de lutte contre le paludisme, la tuberculose et le VIH est la dernière personnalité reçue par le chef de l’État. Le Dr Mark Dybul, lui, a adressé ses salutations au président Faure pour son leadership et indiqué qu’il est venu le remercier sincèrement pour la qualité du partenariat existant entre le Fonds mondial et le Togo. 
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire