PPI, LE PARTI QUI VEUT GUÉRIR LES TOGOLAIS DE LA PAUVRETÉ


"La pauvreté est une maladie". Tel est le point de vue du Parti du Peuple et d'Intégrité (PPI) porté sur les fonts baptismaux ce samedi à Lomé. 

Le PPI, entre dans l'arène politique togolaise avec pour vision principale l'élimination de la pauvreté dans le quotidien des Togolais. Pour atteindre cet objectif, le nouveau parti s'est doté d'un vaste programme social. 

"Le PPI déclare sans réserve que la pauvreté est une maladie et ainsi nous allons l'attaquer avec une grande urgence", a déclaré Zato Kadambaya, le représentant du PPI section USA.

Ainsi, envisage-t-il  une meilleure redistribution de la richesse du pays, la promotion à grande échelle des énergies alternatives, une éducation de qualité pour la relève de demain, une santé de base de qualité pour tous à travers l'équipement de tous les centres de santé. 

Le PPI aspire alors  lutter véritablement pour le changement de la vie des Togolais. Et il pense mener cette lutte dans l'unité avec l'ensemble du peuple. 

"Nous allons nous unir pour en finir avec la pauvreté et l'injustice économique,  pour que chacun ait une vie équitable" a-t-il rajouté. 

Sur le plan politique, le PPI pense que le Togo a besoin d'une capitale économique, "qui est très important pour un développement des régions de l'intérieur". A cet effet,  il propose la ville de Sokodé.

Au nom de son intégrité,  le nouveau bébé politique annonce "qu'il ne fera jamais partie d'un gouvernement d'union". Et il juge plutôt nécessaire de laisser la gestion du pays au parti victorieux aux élections afin de gouverner pleinement conformément aux choix du peuple. 

"C'est de l'ironie de l'insulte aux Togolais et aux principes de la démocratie,  qu'après les élections,  les politiciens se partagent les postes au nom d'un gouvernement d'union" précise Zato Kadambaya 

Lancé  ce samedi, PPI vient élargir la grande famille des formations politiques du Togo à 111. Basé à Sokodé, il a pour slogan " pour une vie équitable pour tous" et s'identifie par les couleurs voilette,  jaune et blanche.  

Esaie E.
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire