SERGE AKAKPO ATTRIBUE SON RETRAIT A LA MAUVAISE GESTION DU VESTIAIRE DES ÉPERVIERS PAR LES DIRIGEANTS


L'international togolais Serge Akakpo de Gaziantep Büyükşehir en deuxième division turque, refait surface et dénonce le silence de la FTF suite à sa décision de se retirer du nid des Éperviers. Il dénonce l'attitude de l'instance du football togolais qui jusqu'à nos jours ne s'est soucié de savoir les réelles motivations de son retrait voire trouver une solution.

C'est depuis le mois de Mars 2017, au retour de la CAN gabonaise que le défenseur central togolais a décidé de se retirer pour "un temps de réflexion" par rapport à la sélection nationale. Il n'aurait pas aimé certaines choses qui se sont déroulées lors de la dernière CAN au Gabon, si l'on se réfère à sa note annonçant son retrait.


Quelques mois après cette décision, le dorsal 5 des Éperviers, s'est confié à nos confrères d'Africa Top Sports. Au cours de l'entretien, il est revenu sur sa décision de se retirer provisoirement de la
sélection nationale.


A la question de savoir si son temps de réflexion à l'écart des Éperviers est-il terminé, l'ancien Auxerrois répond en ces termes : "Pas vraiment car pour ma part, la dernière CAN n’a pas encore été entièrement digérée."


Et pour cause, il en veut aux dirigeants du football national. Il estime que depuis plus d'un an tout va de mal en pis mais : " J’ai aussi remarqué que je n’étais pas le seul absent des derniers rassemblements. Si nos dirigeants ont réussi à aller chercher d’autres à l’étranger en mars 2017 pour venir organiser une confrontation, assis dans le but de ramener l’harmonie au sein de l’équipe (d’ailleurs cela a été un échec total parce que c’est depuis cette période que les choses vont de mal en pis), ce n’est pas normal qu’aujourd’hui ils ne prennent même pas la peine de savoir ce qui ne va pas. Peut-être que c’est la révélation que quelque part cette situation convient. Ceci étant, nous devons respecter leurs choix et ainsi que leurs méthodes de travail", a-t-il laissé entendre.


S’agissant de son retour en sélectionne nationale dans les prochains mois, la probabilité est faible, puisque le natif de Gléi ne croit plus en un revirement de situation.


"Les chances sont très minces, déjà cela ne dépend pas que de moi et surtout entre-temps il ne s’est rien passé pour inverser la tendance [...] L’équipe nationale appartient à tous les Togolais et personne n’y est indispensable [...] Pour moi aller en sélection, c’est comme aller en guerre et se battre tous ensemble pour l’honneur de la Patrie, et j’aime avoir le sens du devoir accompli. Si je ne ressens pas le feu en moi, alors je ne tricherai pas, car je fais les choses uniquement avec le cœur »
a-t-il confié.


Désormais, il est clair que le départ de Serge Akakpo (Photo) n’est que le fruit de l’ambiance "insupportable " qui gangrène le vestiaire des Éperviers d’une part et le silence des dirigeants face à cette
situation d’autre part.



Esaïe E.
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire