AGOA: APRÈS LE FORUM, C'EST L'HEURE DU BILAN


Environ trois semaines après la tenue du 16em Forum AGOA à Lomé (8-10 août), le Comité national d'organisation s'est retrouvé ce mardi à Lomé pour faire le point sur le déroulement de la rencontre économique. C'était également le lieu de définir une stratégie de  mise en œuvre des recommandations du Forum.

En ouverture des travaux, les participants ont au prime abord,  analysé les questions liées à l'utilisation de l'AGOA. A cet effet,  des thématiques telles que: "La stratégie pour une meilleure utilisation de l'AGOA";  "Comment soutenir la mise en œuvre du plan d'action opérationnelle d'utilisation de l'AGOA"  et "Comment susciter une mobilisation élargie des différents acteurs pour la mise œuvre de la loi pour l'atteinte des objectifs nationaux", ont été abordés. 

Le second volet de la rencontre, a été consacré à l'organisation proprement dite du Forum. A ce sujet, les présidents des différentes commissions ainsi que la cellule d'organisation du Forum ont présenté leurs bilans. 

A cette rencontre, la présidente de la Cellule d'organisation, Dédé Ahoefa Ekoué (Photo), a remercié les partenaires nationaux et internationaux, de même que l'ambassade des États-Unis d'Amérique au Togo,  qui ont œuvré inlassablement pour la réussite de la rencontre de Lomé. 

Elle a également rappelé que l'objectif sur le plan économique, social et touristique est atteint. 

"Dans les objectifs qu'on s'était fixé au niveau national, en plus d'une meilleure utilisation de l'AGOA, nous avons jugé nécessaire de saisir l'opportunité du Forum pour accroître la visibilité des opportunités économiques du Togo. Nous visions également l'accroissement de la visibilité sur la capacité du Togo en termes d'organisation de conférences internationales et d'offres touristiques et culturelles. Ces objectifs ont été atteints avec le satisfecit des participants et du co-organisateur qui est les États-Unis d'Amérique. Nous avons également eu l'approbation du visa textile par le gouvernement américain", a relevé Dédé Ekoué. 

Globalement, la rencontre de Lomé a été une réussite. Voilà pourquoi les autorités togolaises comptent mettre à profit les 7 dernières années de la loi AGOA pour booster l'économie togolaise.

Esaïe EDOH
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire