SELOM KLASSOU A AYIZAN POUR PORTER HAUT LA CULTURE TOGOLAISE



Les natifs de la préfecture de Zio ont célébré ce samedi leur fête des moissons. Il s’agit de la 47ème édition de la fête traditionnelle Ayizan. Au rang des autorités conviées à cette manifestation,  le Chef du gouvernement Sélom Klassou. 

Représentant le Chef de l’État, Komi Sélom Klassou était à Tsévié, le chef-lieu de la préfecture de Zio dans le but de rehausser l'éclat de la culture togolaise et d'apporter le soutien du Président de la République et du gouvernement aux populations de Zio à l'apothéose de la fête Ayizan.

S'adressant à la population de Zio, le Chef du gouvernement, a en un premier lieu, apporté les salutations fraternelles du Président de la République aux fils et filles de la préfecture. Ensuite il a fait part de sa satisfaction vis-à-vis  du thème choisi dans le cadre de l'édition Ayizan 2017  qui véhicule un message d'unité entre les filles et fils du Zio.

Le président Faure Gnassingbé étant à la tête de la CEDEAO, le Premier ministre n'a pas manqué de partager la vision de celui-ci pour l'espace CEDEAO avec les natifs de Zio.  Son intervention a également porté sur les bénéfices du Togo dans l'organisation du Forum AGOA dont l’un est le visa textile et habillement accordé par l'administration américaine au Togo dans le cadre de l'AGOA. Et enfin de profiter au maximum de l’AGOA, Komi Sélom Klassou a exhorté les fils et filles de Zio à produire en quantité et en qualité l'haricot et d’autres cultures pour leurs exportations aux USA.

Dans l'optique de la construction du pays dans l'union,  Sélom Klassou a   invité les populations de Tsévié à s'approprier le processus de décentralisation en cours au Togo afin d’être les premiers bénéficiaires.

Par ailleurs, le Chef du gouvernement  a convié  la jeunesse de la localité au respect et à la valorisation de la culture  ancestrale. 

Rappelons qu’Ayizan 2017 et comme toujours à rassembler les fils et les filles de Zio et est célébrée dans le mois d’août de chaque année.

Thierry Affanoukoé
Partager sur Google Plus

QUI SOMMES-NOUS? REDACTION GAPOLA

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire